ARTHUR BERNARD Tout est à moi, dit la poussière

Il y a Arthur Bernard, l’auteur, le narrateur qui court toujours derrière les autres noms. Il y a Arthur Ferdinand Bernard ou AFB, apprenti relieur de 18 ans à Montparnasse en 1890, également apprenti assassin puisqu’il ratera son crime et même son châtiment. Condamné à mort, il sera gracié et transporté à la Nouvelle Calédonie. Le dossier sur lui aux Archives s’arrête en 1895. Alors on va lui inventer une suite. Il deviendra là-bas relieur et notamment de L’Odyssée. Il construira aussi des cerfs-volants dont un oiseau géant capable de l’élever dans les airs, au-dessus de l’océan.
Il ne reviendra jamais. Tout appartient à la poussière, cette insatiable. Elle dissout les morts et protège les livres que liront les vivants.

Revue de presse

T'auras du bouquin.tumblr.com — Relier tout cela pour y voir clair, 22 novembre 2016

Librairie Soleil vert — par Herveline, 27 septembre 2016

Librairie du Rivage, 16 septembre 2016

La Nouvelle Quinzaine littéraire — Vertu de la poussière, par Eric Dussert, 9 septembre 2016

Le Temps — Quand Homère et Rimbaud viennent au secours d'un assassin, par Isabelle Rüff, 15 décembre 2016

Mediapart — Le personnage est une personne, par Fabien Franco, 17 novembre 2016

Les Doigts dans la prose — par David Marsac

Kaële magazine — par Fabien Franco, 12 octobre 2016

Le Matricule des Anges — Une identité en sursis, par Guillaume Contré, septembre 2016

L'Alamblog — La Mort d'Ulysse et celle d'Arthur Ferdinand Bernard, par Le Préfet maritime, 23 août 2016

Le Temps — Quand Homère et Rimbaud viennent au secours d'un assassin, par Isabelle Rüff, 15 décembre 2016

Biographie

Arthur Bernard vit à Grenoble où il a enseigné l’histoire à l’Institut d’Etudes politiques. Outre des essais d’histoire et de nombreux livres consacrés à Paris, ville dont il est amoureux depuis toujours, il a publié de nombreux romans comme La Chute des graves (Minuit), La Petite Vitesse (Cent Pages), Gaby et son maître ou Tout est à moi dit la poussière (Champ Vallon), Paris en 2040 (Parigramme).

Bibliographie :

Littérature
Chez Champ Vallon
L'Oubli de la natation (2004)
La Guerre avec ma mère (2006)
Le désespoir du peintre (2009)
Gaby grandit (2011)
Gaby et son maître (2013)

Chez d’autres éditeurs
Les Parapets de l'Europe (Cent Pages, 1988, nouvelle édition 2016)
Bouquet d'injures et d'horions (avec Olivier Gadet) (Cent Pages; 2e édition, augmentée et diminuée, 2000).
La Chute des graves (Minuit, 1991)
La Petite Vitesse (Cent Pages, 1993)
Le Neuf se fait attendre (Cent Pages, 1995)
L'Ami de Beaumont (Cent Pages, 1998)
On n'est pas d'ici (Cent Pages, 2000)
C’était pire avant (Cent Pages, 2002)
Le Goût de Paris (Mercure de France, 2004)
Ernest Ernest (Cent Pages, 2013)
Paris en 2040 (Parigramme, 2012)

Histoire
Sous le nom de Jean-Pierre A. Bernard
Le Parti communiste et la question littéraire 1914-1939 (Presses Universitaires de Grenoble, 1972)
Paris rouge. Les communistes français dans la capitale : 1944-1964 (Champ Vallon, 1991)
Les Deux Paris. Les représentations de Paris dans la seconde moitié du XIXe siècle (Champ Vallon, 2001)

Arthur Bernard, Tout est à moi, éditions champ vallon
Paru le 19 août 2016
12 x 19 cm, 240 pages
ISBN 979-10-267-0424-9
17 €