Article(s) archivé(s) de la catégorie Mois_3

FABIEN LOCHER (DIR.) La nature en communs

FABIEN LOCHER (DIR.) La nature en communs

Ressources, environnement et communautés (France et Empire français XVIIe-XXIe siècle)

Ce livre traite de l’histoire des « communs » en France et dans l’Empire colonial français du XVIIe au XXIe siècle. Les « communs » sont la forme que prend, historiquement, la gestion collective des ressources et des environnements par les communautés locales : pâturages et forêts, zones humides, cours d’eau, zones de pêche… Ils ont représenté, sur le long terme, un pan essentiel de la vie des sociétés et des écosystèmes, ne relevant ni de la propriété privée, ni d’une gestion par l’État. Ce modèle des « communs » est aujourd’hui promu partout pour faire face aux défis de la crise environnementale. Ce livre en propose la première analyse historique d’ampleur pour la France et ses colonies, afin éclairer d’un nouveau regard, et l’histoire de nos sociétés et leurs futurs possibles.

Fabien Locher est historien au CNRS. Il travaille sur l’histoire environnementale des mondes contemporains, et notamment sur l’histoire longue du changement climatique, sur les liens entre écologie et propriété et sur l’exploitation des océans. Il a récemment publié Posséder la nature. Environnement et propriété dans l’histoire (2018) (avec F. Graber) et il prépare un livre à paraître au Seuil sous le titre Les révoltes du ciel. Une autre histoire du changement climatique (avec J.B. Fressoz).

Locher (dir.) Couv
Avril 2020
14 x 22
ISBN 979-10-267-0873-5
25

JÉRÔME SELLA Tenir le loup par les oreilles

JÉRÔME SELLA Tenir le loup par les oreilles

Prendre le pouvoir et le conserver dans la Rome impériale des premiers siècles: d'Auguste aux Sévère

Ce livre se propose de revisiter l’histoire de la Rome impériale sous l’angle du contrôle du pouvoir : comment il s’acquiert et comment il se conserve. Pour cela, une lecture précise des sources de toute nature tente de dégager des logiques et des modes de fonctionnement, afin d’affiner notre connaissance des faits, au-delà de la litanie des assassinats d’empereurs ou de sénateurs. Il en ressort un portrait d’un pouvoir impérial soucieux de maintenir le consensus le plus large et de préserver sa légitimité, que ce soit par la bonne volonté – quand cela est possible – ou par l’élimination brutale de toute contradiction. Ce maintien du consensus est le fruit d’une pratique s’appuyant sur des exempla, ou modèles de comportement, légués par des prédécesseurs, depuis Auguste jusqu’à Caracalla.

Agrégé, docteur en histoire ancienne et chercheur associé à l'Halma (UMR 8164), Jérôme Sella allie actuellement enseignement dans le secondaire et charge de TD à l'université de la Sorbonne (Paris IV). Ses sujets de recherche concernent l'histoire politique, les mentalités, la numismatique.
Tenir le loup couv
Avril 2020
15,5 x 24, 600 pages
ISBN 979-10-267-0898-8
31 €