Article(s) archivé(s) de la catégorie Mois_3

DANIEL GROJNOWSKI La tradition fumiste

DANIEL GROJNOWSKI La tradition fumiste

De la marge au centre

Dédaigné par les histoires de la culture — littérature et arts confondus — le « Fumisme » n’en a pas moins modelé une sensibilité dont nous sommes les dépositaires.
Il s’est diffusé à la fin du XIXe siècle dans des réunions privées et des groupes de la bohème qui ont pris les noms de Zutiques, Hydropathes ou Incohérents. Le cabaret du Chat noir et le magazine du même nom leur donneront dans les lettres et les arts une visibilité longtemps privée de légitimité.
Par toutes sortes de manifestations et de productions comme la caricature, les salons fantaisistes, les contes noirs et absurdes ou les monologues, le Fumisme a démantelé le grand Art. Il s’est imposé jusqu’à nos jours avec les rires d’Alfred Jarry ou l’« ironisme » de Marcel Duchamp qui l’ont fait passer de la marge au centre.

 

Daniel Grojnowski a notamment publié Aux commencements du rire moderne (J. Corti, 1997) ; La Muse parodique (J. Corti, 2009) ; Comiques, d’Alphonse Allais à Charlot(Septentrion, 2004) ; Fumisteries, en collaboration avec Bernard Sarrazin (Omnibus, 2011).
A paraître : Rires d’hier et d’aujourd’hui. Par-delà Bergson (Presses Universitaires de Rennes).

La tradition fumiste
Février 2023
14 x 22 cm, 256 pages
ISBN 979-10-267-1143-8
24 €

LANA MARTYSHEVA Henri IV Roi

LANA MARTYSHEVA Henri IV Roi

Le pari de l'hérétique

C’est un nouveau regard sur la sortie des guerres de Religion que ce livre propose : au lieu de redire les hauts faits d’Henri IV, comme maintes biographies les répètent à l’identique, il fait ressortir la grande incertitude liée à l’avènement d’un protestant pour révéler les mécanismes qui ont permis à la monarchie de se réinventer au moment où elle fut confrontée à une crise sans précédent. Ainsi, par le biais des acteurs de l’ombre, des hommes d’Église aux côtés d’Henri, il est possible de se détacher de la figure figée du roi vainqueur, et de redonner leur dimension problématique à des événements comme le sacre royal. L’étude du travail de légitimation du premier Bourbon permet alors d’appréhender la monarchie en tant qu’œuvre collective d’acteurs travaillant à assurer sa survie.

 

Lana Martysheva est docteure en histoire moderne (thèse soutenue à Sorbonne Université, sous la direction de Denis Crouzet), spécialiste de l’histoire culturelle, religieuse et politique européenne (particulièrement, France et Italie). Elle a enseigné à la Sorbonne et à Aix-Marseille Université et a été Max Weber fellow à l’Institut universitaire européen de Florence. Actuellement, elle est membre de l’École française de Rome.

Couv Lana Martysheva
Février 2023
15,5 x 24 cm, 344 pages
ISBN 979-10-267-1105-6
27 €