JEAN-CLAUDE CARON Frères de sang

La guerre civile en France au XIXe siècle

Héritière de la Révolution de 1789, la France du XIXe siècle se déchire à intervalles réguliers, accréditant l’image d’une nation vouée à la guerre civile. L’insurrection de juin 1848 et la Commune de Paris (1871) sont les pics de ces affrontements révélateurs de profondes divergences idéologiques.
Ce livre explore la façon dont cette lutte fratricide alimente la vie politique française, interroge la société sur sa capacité à dépasser ses divisions, suscite des peurs, instrumentalisées pour discréditer l’adversaire. On réactive des événements (guerres de Religion, Terreur) qui inscrivent la guerre civile dans un registre archaïque, ce qui permet au vainqueur d’user de violences extrêmes envers le vaincu.
Mais une question reste en suspens : le « (re)vivre ensemble » est-il possible au terme de l’affrontement ?

Revue de presse

Le Monde — Rhétorique de la discorde, par Thomas Wieder, 22/10/2009

Page des libraires — par Valérie Wosinski, 10/2009

La Cliothèque — par Yann Coz, 25/11/2009

La vie des idées — Au commencement était la guerre civile, par Stéphane Gacon, 16/11/2009

English Historical Review — par Christopher Guyver

Biographie

Docteur en histoire, Jean-Claude Caron est professeur d’histoire contemporaine à l’Université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand. Il a notamment publié L’Eté rouge. Chronique de la révolte populaire en France (1841) (Aubier), Les Feux de la discorde. Conflit et incendie dans la France du XIXe siècle (Hachette), Les Deux vies du Général Foy (1775-1825) (Champ Vallon), Paris, l'insurrection capitale (sous la direction de) (Champ Vallon) et La Liberté guidant les peuples (avec Sylvie Aprile et Emmanuel Fureix) (Champ Vallon).

Frères de sang (Jean-Claude Caron – 2009)
Paru le 25 septembre 2009
14 x 22 cm, 320 pages
ISBN 978-2-87673-514-9
25 €