Image Noire De Louis XIV (L') – Isaure Boitel 2016

ISAURE BOITEL L’image noire de Louis XIV

ISAURE BOITEL L’image noire de Louis XIV

Provinces unies, Angleterre (1668-1715)
Préface de Joël Cornette

Aux antipodes des peintures officielles, l’image noire de Louis XIV, ciselée de son vivant, connut une large diffusion à travers toute l’Europe. Estampes, médailles et cartes à jouer, confectionnées au crépuscule du Grand Siècle, offrirent en effet aux contemporains des portraits dégradés du monarque.
Les satires rassemblées dans ce livre permettent de découvrir comment des artistes anglais, néerlandais et français firent du Roi-Soleil l’incarnation du despotisme et de la barbarie. Élaborées au moment où émerge le pouvoir de la presse et relayées par des pamphlets et des chansons subversives, ces créations témoignent d’une politisation de plus en plus accrue des Européens à l’aube des Lumières. En retraçant la genèse de cet imaginaire, en dévoilant la richesse et l’humour de ces œuvres infamantes, puis en se penchant sur les effets qu’elles produisirent, cette étude propose de regarder autrement le règne de Louis le Grand.

Voir le sommaire

PRÉFACE

Joël Cornette 

Notes sur le texte
Abréviations

INTRODUCTION
PROLOGUE

Variété
Dispersion
Images noires, caricatures ou satires

PREMIÈRE PARTIE
La genèse des imaginaires
Chapitre I : D’or et de fange : de l’image apologétique à l’image critique

Une figure omniprésente
Envahir le royaume
Briller aussi à l’étranger
Contrôler l’image du prince
Les figures face aux mots : entre confrontation et inspiration
Liens de parenté
Corps à corps
L’image : média privilégié de la critique monarchique ?
Pour une généalogie des images noires
Ternir l’éclat du Soleil

Chapitre II : Aux origines de la calomnie

Une matière fuyante
Lever les masques : du problème de l’identification
Les artistes : premiers adversaires du Grand Roi ?
Les « mauvais Français »
Des artistes-mercenaires
Le roi des persifleurs
Quand la bourse guide le trait ou de l’influence des commanditaires
L’acidité de l’orange
La « rage » des partis
Une république aux commandes
Les Français : commanditaires de l’ombre ?

Chapitre III : Liberté et clandestinité : la circulation des satires politiques

Le public visé
Du rapport entre l’objet, le prix et l’acheteur
Des destinataires cultivés
Une portée internationale
Noircir le Soleil là où il indispose…
Du commerce des estampes politiques
Du commerce numismatique
La circulation tolérée
Le havre de l’outrage
Le contrôle des seditious broadsides
La circulation interdite
Bâillonner
Réprimer
Entrer « à la sourdine » et circuler sous le manteau

DEUXIÈME PARTIE
Les visages du monstre
Chapitre IV : le Coq et le Lion ou la naissance d’une rivalité (1667-1678)

Les silences de début du règne
Premières morsures littéraires
Quand soupirer ne suffit plus
Au préalable était la peinture
Une médaille, une guerre et beaucoup d’encre
Une médaille apocryphe
Égratigner l’icône : l’image du Rex Gallicus
pendant la Guerre de Hollande
Une ambivalence sentimentale
Le désamour des Hollandais
L’aversion naturelle de l’Angleterre

Chapitre V : Contrer les prétentions du Très Chrétien (1678-1688)

Du silence à la protestation : la politique des Réunions remise en cause
Une contestation bien timide
1684 : l’année du discours libéré
Louis XIV, chantre du catholicisme : le scandale de la Révocation
Le vacarme
L’événement défiguré
La bête noire de l’Apocalypse
Une autorité questionnée
Les frasques du Fils aîné de l’Église
Le sceptre contre la férule
Le soleil adulé ou l’hybris de Dieudonné

Chapitre VI : L’ennemi de la chrétienté (1688-1697)

La Glorieuse Révolution ou comment résister à l’emprise française
Justifier l’expulsion de l’apprenti Bourbon
Propager la résistance
Des vertus de l’orange en temps de guerre
L’envoyé du diable…
…face au sauveur de Britannia et de Batavia
Le renard comme chef de meute
Quand la Providence triomphe de l’Enfer
La tête de Turc
Le sultan de Versailles
L’alliance du lys et du croissant

Chapitre VII : L’hostis publicus (1701-1713)

Les vices de Mars
L’insatiable querelleur
L’obsédé du pouvoir
L’infatigable monnayeur
Jeu de massacre
Porter préjudice à son entourage
Les douleurs d’un peuple maudit
Quand la reine triomphe du roi
Établir une paix durable
De guerre lasse
Abattre l’ennemi pour faire triompher la paix
TROISIÈME PARTIE
Visées et effets d’une imagerie diffamante

Chapitre VIII : L’art de la polémique : pour une rhétorique de l’image noire

La culture des polémistes
Pour une esthétique de la déformation
Le Soleil maculé
Modèles et contre-modèles
Le corps maltraité
Rire et sourire
Rire gras
Le comique de gestes
Le rire fin

Chapitre IX : Tuer le roi par l’image

Sur le chemin de l’agonie
Longue décrépitude…
… curieux remède…
… et brutal trépas
Prédire ou rêver la mort du roi
Fatales prémonitions
Avertissements célestes
Brocarder le tyran : un appel au tyrannicide ?

Chapitre X : Du rôle de la satire dans la vie publique

Intentions
Quand le miel appelle le fiel
Les satires, acteurs politiques
Encourager l’élan patriotique
Usages
Compiler
Ébruiter
Voir et recevoir
De l’image comme un hiéroglyphe
Réactions singulières

CONCLUSIONS
SOURCES
Sources iconographiques hostiles à Louis XIV
Images en correspondance avec le corpus
Archives et sources manuscrites
Sources imprimées 
Bases de données et éditions numériques
BIBLIOGRAPHIE

Revue de presse

Le Monde des livres — "Louis XIV, roi moqué" par Antoine de Baecque, 28 mai 2016

Biographie

Née en 1979, Isaure Boitel est agrégée et docteur en histoire moderne. Elle
est maître de conférences à l’Université d’Amiens.

L'image noire de Louis XIV, Isaure Boitel, collection Époques, histoire, Champ Vallon
Paru le 1er avril 2016
13 x 20 cm, 128 pages
ISBN 979.10.267.0090.6
29 €