CHRISTOPHE BIDENT Maurice Blanchot : partenaire invisible

Essai

Est tenté ici le pari d’une biographie. Contre l’opinion, trop répandue, selon laquelle Blanchot lui-même interdirait ce type d’approche. Cet essai d’une biographie semble aujourd’hui nécessaire. Contre le déferlement d’interprétations stratégiques, jalouses, méprisantes, aveuglées de mauvaise foi, et aussi contre les sanctifications fanatisantes opérées par les gardiens du temple, il faut redire combien Blanchot est l’un des écrivains, des critiques, des penseurs les plus importants de ce siècle; et surtout, montrer comment il l’est devenu. De la transformation des convictions politiques à l’élargissement de la pensée, à la « légèreté prodigieuse » des récits, son parcours représente à la fois une riposte contre toute forme de prêt-à-penser et de prêt-à-écrire, et une exigence de commentaire puisant dans la nécessité de l’écoute inépuisable de l’autre, et dans la vigilance incessante de l’expression de soi.

Lire le sommaire

Maurice Blanchot: partenaire invisible
essai
Le sommaire

«De la vie comme de l’œuvre…»
I

Blanchot de Quain
GÉNÉALOGIE, NAISSANCE, ENFANCE, 1907-1918
Musique et mémoire familiale
MARGUERITE BLANCHOT À CHALON, Années 20
«Le feutre de la mort»
LA MALADIE, 1922-1923
II

La canne au pommeau d’argent
UNIVERSITÉ DE STRASBOURG, Années 20
Un éclair dans la nuit
RENCONTRE D’EMMANUEL LEVINAS, 1925-1930
«Il y a»
L’APPRENTISSAGE PHILOSOPHIQUE, 1927-1930
L’apparentement des convictions
PARIS ET LES MILIEUX D’EXTRÊME-DROITE, Années 30
«Mahatma Gandhi»
UN PREMIER TEXTE DE BLANCHOT, 1931
Le refus, I: la révolution de l’esprit
LA REVUE FRANçAISE, RÉACTION, LA REVUE DU SIÈCLE, 1931-1934
Journaliste, antihitlérien, national-révolutionnaire
LE JOURNAL DES DÉBATS, LE REMPART, AUX ÉCOUTES,
LA REVUE DU VINGTIÈME SIÈCLE, 1931-1935
La surenchère rhétorique
LANCEMENT DE COMBAT, 1936
«Le Terrorisme, méthode de salut public»
COMBAT, Juillet-décembre 1936
Le comble du patriotisme
L’INSURGÉ, 1937
Ces événements me sont arrivés en 1937…
ARRÊTS DE MORT, 1937-1938
«De la transformation des convictions»
UN JOURNALISTE D’EXTRÊME-DROITE, Années 30
«De la révolution à la littérature»
LA CRITIQUE LITTéRAIRE DES ANNÉES 30
«Les présages meurtriers des temps futurs»
L’ÉCRITURE DES RÉCITS:
«LE DERNIER MOT», «L’IDYLLE», 1935-1936
«Nuit à loisir recerclée, qui nous joue?»
THOMAS L’OBSCUR, 1932-1940 139
III

«L’Univers est dans la nuit»
RÉSISTANCE, 1940-1944
«Se servir de Vichy contre Vichy»
JEUNE FRANCE, 1941-1942
«L’admiration et l’accord»
RENCONTRE DE GEORGES BATAILLE, 1940-1943
Au nom de l’autre
CHRONIQUES LITTéRAIRES AU JOURNAL DES DEBATS, 1941-1944
«Un véritable écrivain est apparu»
PUBLICATION ET RÉCEPTION DE THOMAS L’OBSCUR, 1941-1942
«Soulève ce brouillard qui est déjà de l’aube»
PUBLICATION D’AMINADAB, 1942
«Aux écrivains qui ont trop donné à l’actualité…»
AUTOUR DE LA N.R.F., 1941-1942
«De l’angoisse au langage»
PUBLICATION DE FAUX PAS, 1943
«Le prisonnier des yeux qui le soumettent»
QUAIN, Été 1944
Le désenchantement communautaire
ACTIVITÉ ÉDITORIALE À LA LIBÉRATION, 1944-1946
L’année critique
L’ARCHE, LES TEMPS MODERNES, CRITIQUE, 1946
«Respecter le scandale»
CRITIQUE LITTÉRAIRE, 1945-1948
La tache noire
RÉDACTION DU TRÈS-HAUT, 1946-1947
La passion du silence
DENISE ROLLIN2
Le séjour méditerranéen
L’ÉCRITURE DE LA NUIT, 1947
Le point d’inflexibilité
LA FOLIE DU JOUR, UN NOUVEAU STATUT DE LA PAROLE, 1947-1949
Le tour d’écrou
DEUXIÈME VERSION DE THOMAS L’OBSCUR, 1947-1948
L’autorité de l’amitié
ACHÈVEMENT DE L’ARRÊT DE MORT, 1947-1948
Querelles de milieu
ÉDITION ET RÉCEPTION, 1948-1949

IV

Partenaire invisible
ÈZE, LE RETRAIT, 1949-1957
«La solitude essentielle»
L’ÉCRITURE DES RÉCITS, 1949-1953
Le rayonnement d’une puissance sans regard
AU MOMENT VOULU, 1949-1951
«écrivez-vous, écrivez-vous en ce moment?»
CELUI QUI NE M’ACCOMPAGNAIT PAS, 1951-1953
Le détour critique
QUELQUES ARTICLES DE CRITIQUE LITTÉRAIRE, 1950-1951
«L’auteur à rebours»
NAISSANCE DE L’ESPACE LITTÉRAIRE, 1951-1953
«Toujours déjà» (l’interruption poétique et politique de la pensée)
VERS LE LIVRE À VENIR, 1953-1958
«D’une légèreté prodigieuse»
LE DERNIER HOMME, 1953-1957
La grâce, la force et la douceur
RENCONTRE DE ROBERT ANTELME, 1958
«Sous le regard de la fascination»
RETOUR À PARIS, 1957-1958
Le refus, II: au nom de l’anonyme
LE 14 JUILLET, 1958-1959
V

«Je dis bien Droit et non pas Devoir»
DÉCLARATION SUR LE DROIT À L’INSOUMISSION
DANS LA GUERRE D’ALGÉRIE, 1960
Partenaires invisibles
LE PROJET DE LA «REVUE INTERNATIONALE», 1960-1965
Personnages de pensée
COMMENT L’AMITIÉ EST-ELLE POSSIBLE?, 1958-1971
«Fais en sorte que je puisse te parler»
L’ATTENTE L’OUBLI, 1957-1962
La pensée du Neutre
CRITIQUE LITTÉRAIRE ET PHILOSOPHIQUE
(L’ENTRETIEN ET LE FRAGMENT), 1959-1969
Premier hommage
CRITIQUE, NUMÉRO SPÉCIAL, 1966
Entre deux formes de l’inavouable
L’AFFAIRE BEAUFRET, 1967-1968
«De l’autre côté de la peur»
MAI 68

VI

La vie au-dehors
LE PAS AU-DELÀ, UN JOURNAL ÉCRIT AU NEUTRE, 1969-1973
L’amitié au désastre
ÉLOIGNEMENT ET DISPARITIONS, 1974-1978
Le dernier livre
L’ÉCRITURE DU DÉSASTRE, 1974-1980
La formation du mythe
LECTURES ET NON-LECTURES, 1969-1979
L’indisposition du secret
LISIBILITÉ ET VISIBILITÉ DE BLANCHOT, 1979-1997
«Avec cette cassure de l’histoire dans la gorge»
LA COMMUNAUTÉ INAVOUABLE, 1982-1983
«Il faut du temps pour accomplir quelques pas»
LITTÉRATURE ET TÉMOIGNAGE, 1983-1997

Bibliographie des écrits de Maurice Blanchot
Bibliographie critique
Index des noms de personnes

Maurice Blanchot – Christophe Bident 1998
Paru en 1998
14 x 22 cm, 640 pages
ISBN 2.87673.253.X
32 €