FABIEN LOCHER (DIR.) La nature en communs

Ressources, environnement et communautés (France et Empire français XVIIe-XXIe siècle)

Dans le monde entier, citoyens, militants et experts cherchent aujourd’hui à repenser nos sociétés et leur rapport à la nature à l’aune d’un usage et d’un gouvernement en commun des environnements et des ressources. Forêts et pâturages, terres et marais, lacs et rivières, pêcheries, systèmes d’irrigation : partout on redécouvre, expérimente, promeut leur gestion collective, avec l’espoir d’un avenir plus soutenable et plus démocratique. Ce monde des communs est à inventer, mais il hérite aussi d’une longue histoire que ce volume voudrait éclairer. Quelle place ceux-ci ont-ils occupée, en France et dans son empire, sur la longue durée depuis le XVIIe siècle ? Comment les communs ont-ils évolué en lien avec les mutations de l’État et des marchés ? Quelles ont été leurs trajectoires dans le contexte des territoires colonisés par la France ? Et comment restituer toute la complexité des formes de gouvernement collectif des environnements, au-delà d’une conception parfois trop idéalisée des communs ? Une équipe d’historiens présente ici leurs résultats d’enquête sur tout ce pan encore trop méconnu de l’histoire sociale, écologique et politique de nos sociétés.

Fabien Locher est historien au CNRS, spécialiste de l’histoire environnementale des mondes contemporains.

Fabien Locher est historien au CNRS. Il travaille sur l’histoire environnementale des mondes contemporains, et notamment sur l’histoire longue du changement climatique, sur les liens entre écologie et propriété et sur l’exploitation des océans. Il a récemment publié Posséder la nature. Environnement et propriété dans l’histoire (2018) (avec F. Graber) et il prépare un livre à paraître au Seuil sous le titre Les révoltes du ciel. Une autre histoire du changement climatique (avec J.B. Fressoz).

Locher (dir.) Couv
Avril 2020
14 x 22
ISBN 979-10-267-0873-5
25