Magasin du XIXe siècle (Le) – n°7 – La machine à gloire

« Entre une machine (moyen physique) et la Gloire (but intellectuel), peut-il être déterminé un point commun formant leur unité ? » C’est par cette question que Villiers de l’Isle-Adam justifie le titre de sa nouvelle (1874) en l’honneur d’une « machine à Gloire » acoustique destinée à remplacer avec avantage la vieille « claque » des théâtres.
C’est aussi autour d’une telle perspective que s’est tramé le numéro 7 du Magasin du XIXe siècle. Que deviennent la gloire et ses dispositifs immémoriaux tout au long de ce XIXe siècle, siècle de la photographie, de la biographie, de la publicité ? Comment la gloire en crise a-t-elle tendance à se dévaluer sous la pression médiatique en simple célébrité ? Et quelles sont les « machines » physiques et institutionnelles qui en prolongent la rumeur ?

Magasin du XIXe siècle (Le) – n°7 – La Machine à Gloire
Paru le 7 décembre 2017
20 x 25, 308 pages
979-10-267-0655-7
25 €
1 commentaire