PHILIPPE QUÉAU Le virtuel : vertus et vertiges

Les «mondes virtuels», les «réalités artificielles», les «cyberspaces» représentent une véritable révolution dans l’histoire des images. Les applications des images virtuelles se multiplient, les marchés professionnels et grand public s’ouvrent rapidement. La raison fondamentale de cet engouement est que les systèmes de visualisation virtuelle donnent l’illusion d’une immersion dans l’image. On peut entrer dans l’image virtuelle, s’y déplacer et interagir de diverses manières avec les êtres synthétiques rencontrés dans les mondes virtuels. Ce livre fait le point sur les récents développements de ce champ en rapide évolution et aborde les problèmes philosophiques et éthiques soulevés par les progrès prévisibles des imageries virtuelles avec leurs conséquences sur notre manière de représenter et d’interpréter le monde réel. Il traite enfin de la question des rapports des images virtuelles avec les modèles abstraits qui les génèrent.
Coédition Champ Vallon/INA

Voir le sommaire

Le virtuel:
vertus et vertiges
Le sommaire

INTRODUCTION

Première partie
LES MONDES VIRTUELS
1 : Vertus et vertiges du virtuel
2: Virtus
3: Le temps du virtuel
4: Espèces d’espaces
5: La puissance du virtuel
6: Communautés virtuelles
7: Les nœuds du virtuel
8 : Présences virtuelles

Deuxième partie
LES IDEES ET LES IMAGES

1 : Art virtuel
2: L’œuvre virtuelle
3 : Les intermédiaires du virtuel
4: L’intelligence du virtuel
5 : Images virtuelles
6: Mouvements virtuels
7: Modèles virtuels
8: Vidée du virtuel

Le virtuel : vertus et vertiges (Philippe Quéau – 1993)
Paru en 1993
15,8 x 21 cm, 224 pages
ISBN 2.87673.162.2
21 €