Champ Vallon

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Cécile |CROCE

Comprendre une œuvre d’art ne consiste pas à lui appliquer une méthode toute prête à porter. Au contraire, la proposer sous les feux de différentes approches permettrait d’en offrir quelques diverses parcelles de vérité. Une esthétique psychanalytique consisterait à emprunter à la psychanalyse sa logique et ses objets afin d’éclairer notre réception de l’œuvre, tout en restant fondée sur son analyse plastique.
L’art symboliste (pictural), apparu tout comme la psychanalyse au tournant du XIXe et du XXe siècle, déploie les mêmes intérêts pour la psyché, découvre les mêmes procès… mais autrement, bien sûr, c’est-à-dire par des œuvres.
L’histoire de la pensée a aussi ses énigmes : ainsi, comment se fait-il qu’Œdipe, après avoir dévoilé le Sphinx (après avoir pris sa question à un niveau symbolique), se jette tout de même dans les bras de sa mère ? En examinant Œdipe et le Sphinx de Gustave Moreau nous renverserons la problématique : et si c’était la rencontre avec ce monstre femelle envoyé des dieux qui le conduisit justement à l’inceste ? Le tableau n’en finit pas de receler de nouvelles voies de compréhension de ce mécanisme de la psyché..
D’autres notions connexes seront déployées sous l’habileté de F. von Stuck, A. Böcklin, E. Munch, F. Knopff, C. Schwabe, O. Redon, F. Rops, G. Klimt notamment. La séduction (et le trauma), l’amour (et l’autre), l’angoisse (et la mort), la pulsion de savoir (et le corps), les destins pulsionnels en jeu (perversion, refoulement, sublimation), le deuil (et la mélancolie), le fonctionnement symbolique sont autant de thématiques travaillant leurs créations.
De sa voix différente de la psychanalyse, l’art symboliste nous tend le miroir de notre âme, l’éclairant dans ses recoins les plus obscurs. Comme mû par une pulsion de savoir à peine suggérée, en Psyché visitée par Eros, l’art en continuera,obstinément, l’investigation.

Lire le sommaire

Psychanalyse de l’art symboliste pictural
L’art, une érosgraphie
Le sommaire

Ouvertures
Première porte: La vérité de nos tourments
Deuxième porte: Les voies de la pensée
Troisième porte: L’art symboliste
I
L’ÉNIGME
Chapitre I Œdipe et le Sphinx
Le Héros
Œdipe victorieux
… Mais qu’a-t-il fait?
Tendre Œdipe
Dans le regard, l’image
Sous l’image, le corps

Chapitre II La séduction
Séduction et trauma
L’impossible tour du vide
L’autre en effraction
L’amour et la douleur
L’amour et l’autre
Narcisse et le mélancolique: l’amour en échec
Don Juan: le miroir aux alouettes
Éros
Le péché d’amour
Seducere – Emprisonner
Attention, ceci est un tableau!

Chapitre III Le temps volé
Rencontres
Entre-deux
Le sens du vide
L’angoisse
L’attente et le danger
La Mort
La Mort est l’Autre par excellence
Le souffle coupé
Au premier homme
L’éclair
L’extase
La fin de l’histoire

Chapitre IV Le corps en question
La pulsion de savoir…
Voir enfin
La question du corps
… Et ses paradis perdus
Paradis volés
Au seuil du passé
L’amour forclos
La forclusion
Monstre Moi – L’Énigme

II
LA VOIE ROYALE

Chapitre I L’art symboliste
Le prix du langage
Le sumbolon
… et l’amour
De la sphère brisée à la tessa ragônes
Le fétiche
L’œuvre d’art
Le don de l’art
La place de l’autre
L’inespéré
Art symboliste et art symbolique
Un art du symbole
L’Idée, cette Inconnue

Chapitre II Un art de l’inconscient
Travail et sentiment
Munch, Deuil et mélancolie
L’ouverture aux désirs enfouis
Destins
Perversions
Rops et le refoulement
Klimt, un art de la sublimation

Chapitre III Le corps de l’œuvre
La chair à vif
La matière
La peau
Remous
La loi de l’œuvre
Les Nabis de l’Art
L’art nouveau
Et demain, l’art abstrait
L’auto-analyse de l’art
Les fins conflictuelles du symbolisme
Paramètres plastiques
Suites

CONCLUSION
Quatrième porte: Écritures