Champ Vallon

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Franck (dir.) | TINLAND

De Bacon, auteur d’une Nouvelle Atlantide, au Fragment sur l’Atlantide de Condorcet s’est constituée une forme de rationalité recoupant aussi bien l’ordre de la connaissance que celui du développement technique ou celui des institutions politiques. Nous demeurons largement tributaires, dans nos attitudes et nos représentations, de cet héritage, mis en place «d’une Atlantide à l’autre». En même temps la foi mise dans le Progrès a laissé place à de sourdes inquiétudes pour notre avenir, et à l’effacement des repères permettant de baliser l’aventure humaine.

Textes de B. Binoche, C. Coutel, J.-L. Labussière, C.Larrère, R. Larrère, E. Martin-Hague, J. Mathiot, A. Pons, J.-M. Pousseur, A. Robinet, F. Tinland.

La vieille opposition entre naturel et artificiel est abordée ici sous l’angle d’une confrontation entre les systèmes issus des processus naturels et les systèmes issus de l’activité humaine. L’on ne s’étonnera donc pas de trouver, rassemblées sous un titre commun, des analyses relatives aux rapports entre organisation biologique et artefacts techniques, entre régulations économiques et régulations écologiques, entre langues dites naturelles et langage de programmation, entre activité cérébrale et intelligence artificielle, voire entre modèles de causalité prédominants dans l’un ou l’autre cas.

Textes de H. Barreau, P. Breton, R. Carbiener, J.-P. Desclés, J.-B. Grize, R. Guedj, G. Hottois, J.-F. Lambert, R. Larue de Tournemine, P. de Latil, J.-L. Le Moigne, P. Livet, F. Meyer, A. Petrovic, A.-M. Rieu, F. Tinland, J. Voge.

Voir le sommaire

Systèmes naturels, systèmes artificiels
Le sommaire

Introduction

Première partie
SPÉCIFICITÉ DES SYSTÈMES ARTIFICIELS?
PERTINENCE ET CRITÈRES D’UNE DÉLIMITATION
L’ouverture anthropologique:
chances et risques
Franck Tinland

Systèmes naturels et systèmes artificiels
du point de vue évolutif
François Meyer

Systèmes physiques et systèmes biologiques
Pierre de Latil

Singularité de la nature du cerveau humain
ou le cerveau humain comme singularité de la nature
Jean-François Lambert

L’écologie, science de l’économie de la nature
Roland Carbiener

Le « système technicien » et la « dimension symbolique »
Gilbert Hottois

Deuxième partie
ÉPISTÉMOLOGIE D’UNE COMPLÉMENTARITÉ

Idéalisme des modèles,
Réalisme des systèmes
Hervé Barreau

« … Voir la nature avec les yeux de l’art»
Jean-Louis Le Moigne

Reproductions et simulations
Pierre Livet

Langues naturelles et langages artificiels
Jean-Pierre Desclés

Logique naturelle et logiques conventionnelles
Jean-Blaise Grize

Troisième partie
NOUVEAUX ÉCLAIRAGES ET APPLICATIONS PARTICULIÈRES

Le naturel et l’artificiel dans la conception
des circuits intégrés de grande complexité
Richard Guedj

L’approche systémique, la conception cybernétique
et la notion de « discontinuité » dans la méthodologie
de la recherche biomédicale
Alexandre Petrovic

Normes sociales, rationalité technique et
système naturel dans l’œuvre de N. Wiener
Philippe Breton

De la structure au système
dans la théorie sociale
Alain-Marc Rieu

L’intelligence artificielle et les systèmes-experts
dans le processus information-apprentissage-
décision de l’entreprise
Régis Larue de Tournemine

Le troisième principe
ou l’économie du double jeu
Jean Voge

Que nous éprouvions auourd’hui le besoin de régresser aux multiples dicours tenus par les Lumières sur l’histoire, cela résulte très naturellement de ce que nous avons cessé de nous percevoir comme inscrits dans le temps de l’Histoire: celle-ci ne faisant plus écran, ceux-là retrouvent un relief longtemps devenu indsicernable.
Les études ici rassemblées démêlent, de Leibniz à Condorcet, l’enchevêtrement des trois grandes strates qui se dessinent alors: la genèse abstraite de l’obéissance politique, la civilisation comme processus ordinaire qu’accomplit en son temps chaque nation si les circonstances le lui permettent et, enfin, la pluralité des histoires empiriques dont le traitement fait l’objet de démarches très diverses. Prendre la mesure de cette complexité, c’est commencer d’en finir avec la représentation très convenue d’une histoire de nos croyances en l’Histoire qui s’élaborèrent en réalité toujours dans l’ambivalence et le conflit.

Voir le sommaire

Introduction
Les histoires d’avant l’histoire
Bertrand Binoche
Renouvellement de l’horizon temporel et
enjeux de la pensée
du devenir au XVIIIe siècle
Franck Tinland

La conception leibnizienne du progrès
Huguette Courtès

Montesquieu et l’histoire:
théorie et pratique de la modération
Céline Spector3

La double philosophie
de l’histoire de Voltaire
Marc Crépon

La manipulation des sources
dans l’Essai sur les mœurs de Voltaire
Stéphane Lojkine

Un problème d’histoire de la connaissance
au xviiie siècle: influence magique et
attraction newtonienne
Eliane Martin-Haag

«Ô homme, de quelque contrée que tu sois […],
écoute: voici ton histoire»:
perfectibilité humaine, hasard des événements,
logique des enchaînements historiques
et liberté selon J.-J. Rousseau
Franck Tinland
Diderot et Catherine II
ou les deux histoires
Bertrand Binoche

Le recours à l’histoire
dans le matérialisme de d’Holbach
Jean-Claude Bourdin

Histoire et Nature chez Turgot
Catherine Larrère

Condorcet et l’histoire de la raison:
la formation de l’idée de conflit
Jean-Piere Schandeler