Champ Vallon

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Georges | CAVALIER

Georges Cavalier, que son physique très particulier avait fait surnommer Pipe-en-Bois, apparaît souvent sous la plume des mémorialistes de la fin du siècle. Ami et collaborateur de Vallès, secrétaire particulier de Gambetta pendant le siège de Paris de 1870, directeur des jardins et promenades sous la Commune, prisonnier de Fort Boyard, exilé à Bruxelles où il rencontra Rimbaud et Verlaine, Pipe-en-Bois a laissé des mémoires anecdotiques sur les événements dont il fut témoin, à Paris, à Tours et à Bordeaux. Ces mémoires, considérés jusqu’ici comme perdus, sont précédés d’une importante biographie de ce personnage haut en couleurs.

Lire le sommaire

Georges Cavalier, dit Pipe-en-Bois/
par Jean-Jacques Lefrère

Présentation
des mémoires de Georges Cavalier /
Les mémoires de pipe-en-bois /
Six mois d’antichambre
septembre 1870 – mars 1871
souvenirs du cabinet de Gambetta
par un témoin

Au lecteur /
I Paris /
II Tours /
III Le cabinet /
IV Le premier mois /
V Le premier mois (suite) – Elections manquées /
VI Arrivée de Gambetta /
VII Les difficultés de la situation /
VIII Opérations militaires /
IX Chute de Metz – Retour de Mr Thiers /
X Reprise d’Orléans – Le camp de la Loire /
XI Champigny – Désastre d’Orléans /
XII France et Prusse / 1

Notes /
Index des nomx de personnes/