Champ Vallon

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Gilbert | HOTTOIS

Le rapport, traditionnellement de symbolisation, de l’homme à son espace, au temps et à lui-même, a été modifié par la science contemporaine, plus proprement appelée technoscience, pour devenir plus opératoire, faisant surgir la question de l’articulation de l’opératoire (les technosciences) et du symbolique (les cultures et les traditions), y compris la philosophie elle-même en tant qu’activité symbolique. Cette problématique connaît actuellement une acuité maximale à propos des technosciences biomédicales et est à l’origine de l’intense affairement éthique – «bioéthique» et «biopolitique» – contemporain, auquel l’auteur a été particulièrement attentif.

Voir le sommaire

Entre symboles et technosciences:
un itinéraire philosophique
Le sommaire

PRÉSENTATION
Accompagner les technosciences en philosophe
Première partie
DÉPART
1. La «secondarité» de la philosophie contemporaine
2. Ethique et technoscience
3. Des fondements philosophiques des Droits de l’Homme

Deuxième partie
SYMBOLES VS TECHNOSCIENCES

4. De l’ontologie au xxe siècle
5. La dissociation du temps
6. La différence du signe et de la technique
7. Maîtriser la technoscience?

Troisième partie
VERS L’ACCOMPAGNEMENT

8. Droits de l’Homme et Recherche
et Développement technoscientifiques
9. Risques technoscientifiques et symboliques:
responsabilités et convictions
10. L’impossible symbole
ou la question de la culture «technoscient»
12. La technoscience hors de la philosophie?
13. Entre la mort symbolisée et la mort opérée
14. De l’histoire close à l’aventure infinie
15. Conférence pour Kyoto