Champ Vallon

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Jacques | ROSSIAUD

Lyon 1250-1550. Réalités et imaginaires d’une ville, propose un voyage entre Rhône et Saône au temps où la ville rayonnait par ses foires, ses livres et ses poètes. Le parcours commence par deux brèves synthèses qui font revivre la ville au premier XVIe siècle et les rapports qu’elle a entretenus au fil des siècles avec ses fleuves. Il se poursuit par une analyse du célèbre Plan scénographique de 1550 et s’attarde sur les gens des métiers. Les belles séries fiscales conservées aux Archives Municipales permettent de définir un groupe socioprofessionnel original, les affaneurs, et de comprendre la spécificité des confréries lyonnaises à la fin du Moyen Âge. La vie politique de la cité rhodanienne entrée en 1312 seulement dans le royaume de France et longtemps située à sa frontière, est étudiée sous l’angle de l’historiographie, des emblèmes de la ville et de la production documentaire considérée comme un acte politique. En suivant la plume alerte de Jacques Rossiaud, le voyageur s’intéressera aussi aux manières de vivre des Lyonnais et Lyonnaises entre XIVe et XVIe siècle : l’alimentation, les langues et les façons de s’exprimer, l’éducation que recevaient les jeunes et les formes souvent violentes que prenait leur sociabilité, les relations amoureuses enfin. L’itinéraire s’achève par une reconstitution des rituels et des représentations urbaines. L’étude d’une procession d’un exceptionnel intérêt, la fête des Merveilles et ses métamorphoses, conduise le lecteur du temps où l’archevêque de Lyon régnait en seigneur sur la ville à l’aube de la Contre-Réforme.
Tout au long du parcours, on rencontre des Lyonnais célèbres, les François Garin, Pierra Sala ou Symphorien Champier, mais on découvre aussi de multiples destins forgés par une étonnante mobilité sociale et géographique (tels les Meynier alias Lyure) .
L’ouvrage comble un manque de la production historiographique et procure une vue riche et originale sur l’histoire de l’une des grandes villes d’Europe entre Moyen Âge et époque moderne. Fruit d’une longue familiarité avec les archives lyonnaises, le livre est une synthèse qui ouvre de nouvelles pistes de recherche.

Lire le sommaire

LYON 1250-1550

Le sommaire

OUVERTURE

Première partie
SYNTHÈSE

I. Lyon, 1500-1562. La soie, le sang, les haillons et les rêves
II. Lyon et ses fleuves

Deuxième partie
CADRES

III. Du réel à l’imaginaire. La représentation de l’espace urbain
dans le Plan de Lyon de 1550
IV. Lyon au miroir du plan.
Retour sur une scénographie fabuleuse

Troisième partie
MOYENS D’APPROCHE

V. «Vaillants» et «nommées» de Lyon: la restitution
des sources
VI. Les documents fiscaux lyonnais et le rôle du «Vaillant»
VII. Croissance, fiscalité, société (1446-1515)

Quatrième partie
HISTOIRE SOCIALE

VIII. Les Meynier alias «Lyure» riveyrands,
nauchiers et marchands de Lyon
IX. L’affaneur rhodanien et lyonnais au xve siècle .
Essai de définition d’un groupe socioprofessionnel
X. Les Confréries lyonnaises

Cinquième partie
POLITIQUE

XI. Le Rhône aux frontières de la ville
XII. Du récit judiciaire à l’histoire. Essai sur le Tractatus de bellis
et iudiciis et la préhistoire municipale de Lyon
XIII. Temps des consuls et temps des clercs à Lyon
aux xive et xve siècles. Les Lyonnais, le soleil et la lune
XIV. En faveur de la chose publique’

Sixième partie
MANIÈRES DE VIVRE

XV. Peut-on parler d’une cuisine lyonnaise
à l’aube de la Renaissance?
XVI. Du bilinguisme des patriciens lyonnais
à la fin du XVe siècle
XVII. L’enseignement à Lyon à la fin du Moyen Âge
XVIII. Fraternités de jeunesse et niveaux de culture
dans les villes du Sud-Est à la fin du Moyen Âge
XIX. Réalités et mythologies des relations amoureuses à Lyon
autour de 1500

Septième partie
RITUELS ET REPRÉSENTATIONS

XX. Les rituels de la fête civique à Lyon, xiie-xvie siècles
XXI. Le Grand pardon de Saint-Jean de 1393
XXII. Fleuve et cité. Fête et frontière: la Senza à Lyon
autour des années 1500
XXIII. Processions de l’Ascension et paysage religieux
à Lyon à l’aube des Temps modernes
XXIV. Saône. Rives et rêves de Saône au temps des traditions
XXV. xive-xve siècles. Vie culturelle et malheur du temps
XXVI. Une possession du monde. Trésor de la culture médiévale,
le propriétaire des choses fut inprimé à Lyon en 1482
XXVII. D’où viennent donc les Lyonnais? Essais d’ethnogenèse
à l’aube de la Renaissance»postface

POSTFACE
Jean-Louis Gaulin et Susanne Rau