Champ Vallon

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Jean-Claude (dir.) | BEAUNE

Le monstre, dit G. Canguilhem, «met en question la vie» car elle interroge l’ordre qui est le sien. Il touche aussi à la mort, à toutes les morts naturelles et surtout surnaturelles. Il est unique, inclassable, indicible peut-être et fantastique à coup sûr. La science n’a pas renoncé à le comprendre, à le fabriquer même, mais elle n’épuise pas la question: l’image du monstre, entre vie et mort, nous convie à interroger la dernière image du miroir, celle de notre clair-obscur.

Textes de J.-C. Beaune, G. Carret, D. Cettour, G. Chazal, F. Dagognet, R. Damien, J. Dargent, D. Forest, J. Gayon, P. Guenancia, J. Lambert, P. Maire, D. Parrochia, M.-F. Pellegrin, F. Perret-Gentil, R. Quilliot, J.-C. Thalabard.

Voir le sommaire

Avant-propos
Jean-Claude Beaune 7
Sur la route et les traces
des Geoffroy Saint-Hilaire Jean-Claude Beaune

Invisible mais monstrueux Gérard Carret

De l’usage des monstres
dans l’œuvre romanesque de Jules Verne Gérard Chazal

Faut-il décrire la monstruosité ou la traiter?
Le cas limite et ambigu de l’obésité Jérôme Dargent

L’escamoteur Franck Perret-Gentil

La nécessité du monstre François Dagognet

La banalisation biologique du monstre Jean Gayon

Quand les «phénomènes» changent de sens:
monstres et comètes,
des présages aux archives Jacques Lambert

La monstruosité morale est-elle intelligible? Denis Forest

Monstrueux remèdes Pascal Maire

Comment naissent les monstres? Dieu et
la question du mal chez Malebranche Marie-Frédérique Pellegrin

Un Dieu trompeur est-il un monstre? Pierre Guenancia

Les nouveaux monstres Jean-Christophe Thalabard

Le monstre un problème de filiation Denis Cettour

La monstruosité politique
ou le troisième corps de l’autorité Robert Damien

Monstres mathématiques Daniel Parrochia

Le thème de la monstruosité
chez Borges et Primo Levi Roger Quilliot

Épilogue
Jean-Claude Beaune

Les auteurs

Déchet, rebut, rien… ces notions fondamentales s’offrent comme objets dans des champs spécifiques du savoir, technologique, anthropologique et philosophique. Au déchet, on associe volontiers le procès technologique mis en œuvre dans les filières de production industrielle où il est question de sa gestion et de son traitement. Au rebut, des approches anthropologiques mettant en exergue les perceptions et représentations de la pollution, de la souillure, des nuisances et le rapport que nous entretenons avec les matières déchues ou inutiles, ici comme ailleurs. Au rien, la dimension philosophique, épistémologique, voire métaphysique, s’appuyant sur l’idée de corruption et sur la problématique de dissolution de la matière, physique ou biologique, des choses aux humains. Cette triade est cernée de façon globale afin d’en mesurer les problématiques, les approches et les enjeux. Cependant une telle tripartition ne saurait être réduite à une répartition mécanique et sans recoupements: il s’agit au contraire d’insuffler un courant pluridisciplinaire dont la philosophie constitue le lieu géométrique opérant un brassage de plusieurs savoirs autour d’un enjeu fondamental.

Textes de J.-C. Beaune, E. Bernardel-Van Staëvel, G. Bertolini, P. Billet, F. Dagognet, J.-P. Filiod, J. Gayon, J. Gouhier, C. Harpet, D. Lesbet, J.-P. Mourey, A. Navarro, D. Parrochia, A. Tauveron, F. Zonabend.

Bien que contemporaines, la phénoménologie et la psychanalyse ne se sont guère rencontrées. Il y a certes quelques ponts éphémères, quelques velléités sans lendemain mais tout se passe comme si elles s’ignoraient, se « tournaient le dos ». Pourquoi en est-il ainsi — et d’abord en est-il vraiment ainsi? Il existe en tout cas un pont élémentaire. Husserl, Freud et leurs écoles sont toujours à la pointe de l’actualité: la condition de l’homme modernese nomme d’abord « angoisse » — les regards phénoménologique, médical, littéraire et autres pourraient-ils la conjurer? C’est la seconde question et on ne peut sans doute que tracer quelques pistes pour la saisir un peu mieux.

Textes de F. Ajzenman, B. Baas, J.-C. Beaune, B. Bégout, T. Brachet, Y. Brès, G. Charbonneau, F. Dastur, D. Forest, J.-L. Griguer, F. Guéry, A. Kremer-Marietti, F. Liguori, P. Maire, G. Malbreil, A. Miehe, S. Mokadem, J. Mouret, J. Naudin, C. Paillard, P. et E. Rappard, H. Rigot-Müller, C.-E. de Saint-Germain, J.-C. Thalabard, Y. Thierry.

Voir le sommaire

INTRODUCTION
Etranges relations
dans un champ trop vaste
Jean-Claude Beaune

Première partie
LES MYSTÈRES DE L’INTENTIONNALITÉ:
PERSPECTIVES PHILOSOPHIQUES

Pour une éthologie comparée
du psychanalyste et du phénoménologue
François Guéry
«Ce corps actuel que j’appelle mien…»
Sur la position phénoménologique
de Merleau-Ponty
Yves Thierry
Jacques Lacan
et la traversée de la phénoménologie
Bernard Baas
Problèmes d’une phénoménolgie
de la sexualité: intentionnalité pulsionnelle
et pulsion sexuelle chez Husserl
Bruce Bégout
Hegel, Heidegger
et le problème de l’origine
Ch.-E. de Saint-Germain
Un schème jacksonien
pour la lecture de Freud
Denis Forest
La genèse de la raison
dans l’ego
Angèle Kremer-Marietti

Deuxième partie
LE REGARD MÉDICAL
SUR LES CHOSES MEMES

Les étranges relations de Jacques Lacan
et de Henry Ey, l’un psychanalyste
Philippe Rappard
et l’autre phénoménologue
Emmanuelle Rappard
Anthropologie phénoménologique
et phénoménologie psychiatrique
Georges Charbonneau
Interlocution et phénoménologie
dans le transfert
Tony Brachet
La Rencontre: approche phénoménologique
et psychanalytique
Jean-Louis Griguer
De l’hétérodoxie des remèdes rationnels
Pascal Maire
Le nouveau théâtre du no
Jean-Christophe Thalabard
Epreintes neuronales
et sociologie du no
Jacques Mouret
De l’usage de la langue naturelle
dans la psychothérapie des schizophrènes
Jean Naudin

Troisième partie
REVES ET PASSERELLES:
DEUX MONDES QUI SE PARLENT (UN PEU)

Mélancolie augustinienne
Yvon Brès
Allendy et la fatalité intérieure
Germain Malbreil
Phénoménologie de la liberté
et psychanalyse du destin
Christophe Paillard
Science et inconscient
Frédéric Ajzenman
Entre le dit et l’écrit:
comment signifier une folie?
Hervé Rigot-Muller
De la vie à la mort:
un procès sans sujet
Salim Mokaddem
Représentations de système
et système de représentations
Franz Liguori
Une image, des images?
L’inquiétante étrangeté de la photographie
Anne Miehe

CONCLUSION

Phénoménologie et métapsychologie
Françoise Dastur

Ce livre s’est donné pour tâche de marquer quelques points où le remède — et plus généralement les pratiques biomédicales — laissent entrevoir quelques-unes de ces étranges ambiguïtés qui parsèment notre existence médicale et sociale. Et, au bout du compte, de tendre la perche à Nietzsche et Zarathoustra pour qui le « dernier homme », celui qui « respecte la santé », est aussi celui « qui vit le plus longtemps »… ce qui n’est pas pour lui, il s’en faut, un compliment.

Textes de J. Azéma, C. et R. Bange, J.-C. Beaune, E. Blondel, M. Blondel-Mégrelis, A. Boucherle, P. Choulet, P. Clément, F. Dagognet, A. Dodin, O. Faure, D. Folscheid, D. Forest, C. Gaudin, B. Gayaba, J. Gayon, M. Grawitz,
J.-L. Griguer, A. Guenel, L.et N. Lery, O. Marcel, P. Maire, J. Michel, C. Monternier, A.-M. Moulin, A. Opinel, M.-L. Pellegrin, P. Pignare, P. Rappard, C. Rouge, C.Sinding, Y.Thierry, D. Thouvenin

Voir le sommaire

PRÉFACES
Charles Mérieux
Pierre Vialle
Jacques Ruffié
AVANT-PROPOS
Jean-Claude Beaune

INTRODUCTION
François Dagognet

Première partie
DÉFINITIONS ET REPRÉSENTATIONS
LE FAIT, LE DROIT, L’IMAGE

Deux sources, une seule lumière:
comment et pourquoi?
François Dagognet
La définition juridique du médicament

Jacques Azéma
Le remède dans la peinture
du xixe siècle en France:
une représentation latente

Annick Opinel
Imaginaire et symbolique
dans la définition du remède

Marie-Louise Pellegrin
Philosophie d’une ruse et d’un projet:
l’homme immortel Christophe Rouge
Les projets de loi sur le corps humain:
des principes généraux
pour une législation spéciale Dominique Thouvenin

Deuxième partie
HISTOIRE ET ÉPISTÉMOLOGIE:
HEURS ET MALHEURS DE LA SCIENCE DU REMÈDE
L’Institut Pasteur et la naissance
Anne-Marie Moulin,
de l’industrie de la santé
Annick Guenel
De la Pierre Philosophale au remède spagyrique:
une philosophie du remède inspirée par le concept
d’unité de la nature

Renée et Christian Bange
Histoire de la syphilis:
du remède à la pénicilline
A. Boucherle
Raspail ou l’anti-pharmacie
Marika Blondel-Mégrelis
Le choléra, une maladie terrifiante…
guérie par l’eau salée!
Andrée Dodin
1891 ou la thérapie opératoire
des psychoses
Denis Forest
Conceptions sur le cerveau:
santé et normalisation
Pierre Clément
La cocaïne et Freud
Jacques Michel
Pour une épistémologie
de la pharmacocinétique clinique:
de la modélisation du devenir
du médicament dans l’organisme humain
considéré comme une machine
Pascal Maire

Troisième partie
LE REMÈDE, FAIT CULTUREL:
ÉTHIQUE ET POLITIQUE DE LA SANTÉ PARTAGÉE

Le remède et l’hérédité
Jacques Gayon
Le succès du médicament en France
au xixe siècle et ses significations
Olivier Faure
Nature et artifice dans l’invention
thérapeutique: de la nature médicatrice
aux ruses de la thérapeutique
Christiane Sinding
La persistance de la médecine traditionnelle
en Afrique Noire
Barthélémy Gayaba
Prévention et éthique:
les vaccinations
Nicole et Louis Lery
La sexualité médicalement assistée:
ou la contraception comme forme problématique
de la médicalisation contemporaine
Odile Marcel
De l’influence du «remède »
sur le pouvoir médical Madeleine Grawitz
Suicide et/par médicament
Jean-Louis Griguer
Le médicament entre multiplicité
et écart à l’idéal
Philippe Pignarre

Quatrième partie
LE PHILOSOPHE ET SON REMÈDE:
LA GRANDE SANTÉ DÉSABUSÉE

La décadence et ses remèdes
dans l’Ecce homo de Nietzsche:
une philosophie du placebo?
Eric Blondel
Pour une phénoménologie
de l’esprit du remède
Dominique Folscheid
L’homme tranquille
Claude Monternier
Remède et consolation
Claude Gaudin
La bêtise est-elle irrémédiable?
Philippe Choulet
Le philosophe , la crise et le remède
Yves Thierry
Le remède et sa guérison
Jean-Claude Beaune

Conclusion

Le délire comme autogestion
et les remèdes
Philippe Rappard