Champ Vallon

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Louis | SIMONIN

On a dit de ce livre publié en 1867 et qui inspira le Germinal de Zola qu’il s’agissait d’un livre de vulgarisation. Encore faut-il s’entendre sur ce terme. Si l’on veut dire que cet ouvrage est un immense voyage, descriptif et narratif, parmi les mines de charbon qui rappelle parfois quelque Tour de France par deux enfants devenu tour du monde, la formule est recevable. Si l’on entend par là qu’il s’agit d’un livre pédagogique, abondamment illustré, elle l’est encore : l’intérêt réside alors dans cette évangélisation laïque qui caractérise bien certain esprit scientifique et populaire de l’époque et suggère d’autres rapprochements: tous ceux qui ont un jour aimé les Indes noires de Jules Verne aimeront ce livre. Mais il y a plus. Ce texte encyclopédique, scrupuleux et à sa manière systématique nous fait voyager dans la troisième dimension. Au bout du compte, la descente aux enfers qu’il exalte n’est pas loin de constituer une mythologie de l’âge industriel, le charbon souverain ayant, pour l’homme de ce temps, les attraitssymétriques de la blancheur de la baleine. La Vie souterraine de Simonin est un peu le Moby Dick des chasseurs de charbon.

Voir le sommaire

La vie souterraine:
Les mines et les mineurs
Le sommaire

LES MINES DE CHARBON
I.
LE PASSÉ ET LE PRÉSENT

La houille à Paris et à Londres. Les emplois du charbon
de pierre.

II.
L’ORIGINE DE LA HOUILLE

La végétation, les cataclysmes, les êtres de l’âge
carbonifère. Explications des géologues. La famille des
combustibles fossiles. Une anecdote sur les houilles
récentes.

III.
L’HISTOIRE ET LA LÉGENDE

La houille chez les Grecs, les Romains, les Chinois; en
Angleterre, en Belgique. Le forgeron de Plénevaux.
La houille en France. Ce qu’a produit le charbon de pierre.

IV.
LES PAYS NOIRS

La Belgique. Les bassins français. Transformations dues
à la houille. Les Iles britanniques; les Indes noires.
L’Europe centrale et méridionale. La houille en Afrique,
en Asie, en Océanie, dans l’Amérique du Sud et du Nord.
Réponse d’un voyageur à Fulton.

V.
COMMENT ON DÉCOUVRE LA HOUILLE

Les bassins houillers. Découverte des mines de la Sarthe,
d’Anzin, du Pas-de-Calais. Emploi de la sonde. Découverte
de la houille dans la Moselle. Un sondage arrêté. Trait de
courage d’un sondeur. Existe-t-il du charbon sous
Paris?

VI.
LES PUITS ET LES GALERIES

Creusement des puits. Traversée des terrains ébouleux,
aquifères, coulants, submergés. Travail dans l’air
comprimé. Baptême des puits. Les pompes de mines.
Fonçage des galeries. Les animaux, les plantes, les
canaux du monde souterrain. Ce que coûte une mine de
charbon. L’enjeu et le gain.

VII.
COMMENT ON EXPLOITE LA HOUILLE

Le grand Turc et les Chinois. Le travail à col tordu. Les
enfants dans les mines. Un plaisant tour. Le foudroyage.
Les méthodes perfectionnées. Les chevaux de mine. La
descente dans le puits. Une ville sous terre. La levée du
plan. La sortie de la bouille. Les abords du gouffre. Les
houillères anglaises.

VIII
LE CHAMP DE BATAILLE

Les quatre ennemis du bouilleur. Tirage à la poudre.
Précautions prises contre les accidents. Incendies des
houillères. Moyens employés pour les combattre. Phénomènes dus au feu souterrain. Le grisou et ses explosions. Catastrophes de Méons, de Merthyr-Tydvil. Les lampes éternelles. Le pénitent ou canonnier. La lampe de Davy. Les gaz viciés. L’aérage des mines. Appareils respiratoires.

IX.
LES ÉBOULEMENTS ET LES INONDATION

Nouveaux ennemis du houilleur; les éboulements. Le puisatier Giraud. Le mineur Cochet. Les irruptions d’eau.
Inondation d’une mine près de Liège; d’une houillère de la
Loire. La complainte des mineurs. Inondation de la
houillère de Lalle. Détails émouvants. Histoire d’Hubert Goffin. Aventures du bouilleur Évrard.

X.
LA VOIE PÉRILLEUSE

Le puits, tombeau du mineur. Précautions ingénieuses. Une fâcheuse rencontre. La visette. Chutes dans le puits.
Un rude trajet. Situation critique. Suspension dans
l’abîme. Le lustre vivant. La descente à l’anglaise. Les
échelles de mine. La machine à monter. Éboulement des
puits. Sinistres d’Hartley, de Poder-Nuovo, de Marles. –
Statistique des accidents souterrains.

XI.
LE SOLDAT DE L’ABÎME

Mineur et-pionnier. Qualités du houilleur. Il est sobre.
La Sainte-Barbe. Sollicitude des exploitants. Logements à
bon marché. Le jardin et la cabane. L’ouvrier propriétaire.
Goût du confort. Le cottage. Le mineur célibataire. Vie
quotidienne. Récréations du dimanche. Salaires. Types de
mineurs français, belges, anglais, américains, nègres,
allemands, espagnols, italiens. La vie au milieu de la
Maremme : le Corse Agostino, les caporaux pistoyais. Le gouverneur Mairand. Les maitres mineurs Louiset et
Vitalis. Pierre Lhôte et le pèreGarnier. La légion des
houilleurs.

XII.
AUJOURD’HUI ET DEMAIN

Le diamant noir. Production totale de la houille en 1865.
Rôle social du charbon fossile. Les vassales de
l’Angleterre. Production et consommation de la houille en
Europe. L’armée du travail. Superficie des bassins
houillers, et rapport avec la surface géographique et la
production. Extraction croissante. Durée probable des
houillères. Difficulté de remplacer la machine à vapeur et
la houille. Le combustible de l’avenir. Mise en bouteilles
du soleil.