Champ Vallon

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Patrice (dir.) | BOUGON

L’œuvre de Henri Thomas ( 1912-1993 ), à peu près ignorée par l’Université, a toujours été admirée par des écrivains, dont André Gide, Paul Celan, Philippe Jaccottet et Pierre Bergounioux ; en témoigne ici même le texte d’ouverture signé Jean-Christophe Bailly.
Plus qu’un thème, le secret est bien plutôt la marque qui hante le récit, dans tous ses éléments : l’intrigue, les personnages, le narrateur, la composition, la phrase ; parfois le mot même fait événement par son caractère incongru, invitant le lecteur à chercher une motivation cachée, toujours partielle, relançant le mouvement infini de la lecture. Henri Thomas nous invite ainsi à penser ce que peut être un récit, un peu à la manière de Blanchot, mais selon des voies toutes différentes.
Dix-huit études travaillent à dévoiler un secret en constant déplacement qui impose de réfléchir sur l’acte de lire, c’est-à-dire sur la relation entre l’évidence de la signification et le secret, sur le rapport entre le lisible et l’illisible, la représentation et le symbolique.
L’une des ambitions de ce volume a été d’aborder tous les genres pratiqués par Henri Thomas : poésie, roman, nouvelle, carnet. Un premier groupe d’articles met en lumière les multiples aspects stylistiques et thématiques de cette œuvre selon des approches les plus diverses possible, sans présupposé théorique ou idéologique. La seconde partie du volume, plus historique, situe Henri Thomas au regard de ses contemporains (Herbart, Perros, Dhôtel entre autres) et des revues (Mesures, Confluences, 84, Le Mercure de France, Cahiers des Saisons, Obsidiane, N.R.F, Les Cahiers du Chemin) dont il fut un des acteurs essentiels.
Cet ensemble d’études, françaises et étrangères, incitera, nous l’espérons, à lire ou à relire une œuvre importante de la seconde moitié du vingtième siècle qui, notons-le, s’est enrichie d’une dizaine de posthumes et qui a été l’objet d’un récent commentaire de Jacques Derrida.

Textes de Luc Autret, Jean-Christophe Bailly, Philippe Blondeau, Patrice Bougon, Marc Dambre, Hervé Ferrage, Karine Gros, Pierre Hyppolite, Joanna Leary, Jacques Lecarme, Pierre Lecœur, Philippe Met, James Petterson, Gilles Quinsat, Dominique Rabaté, Alain Schaffner, Michael Syrotinski, Pierre Vilar.

Lire le sommaire

Henri Thomas:
l’écriture du secret
Le sommaire
Introduction
«Une initiation au secret»
par Patrice Bougon et Marc Dambre
I
LECTURE DU SECRET

Un bonheur sans nom
Sur Henri Thomas
par Jean-Christophe Bailly

Henri Thomas et le récit
par Dominique Rabaté

Henri Thomas et les «absences de pensées»
par James Petterson

Le secret et la mort dans Le tableau d’avancement
par Karine Gros

Poésie de l’oubli et errance romanesque
dans Le Croc des chiffonniers
et Ai-je une patrie
par Michael Syrotinski

La lacune narrative et l’étrange familiarité
des personnages dans Le Parjure
par Patrice Bougon

Sur un récit de veille: le promontoire du secret
par Pierre Vilar

De la nouvelle au roman: métamorphoses du récit
dans Le Précepteur
par Alain Schaffner

Le réalisme en question de Henri Thomas
par Pierre Hyppolite

Henri Thomas, une écriture du ressouvenir:
Le Migrateur, Le croc des chiffonniers, Ai-je une patrie
par Gilles Quinsat

«Un petit bruit de sable gratté»
Les romans de l’écriture, 1942-1975
par Pierre Lecœur

II
HENRI THOMAS ET SES CONTEMPORAINS

Henri Thomas et les «idylles arcadiennes»
de Pierre Herbart
par Hervé Ferrage

Mort, deuil, écriture.
Autour des carnets d’Henri Thomas et de Georges Perros
par Philippe Met

Le roman à l’aune de l’amitié
Henri Thomas-Emmanuel Peillet
par Luc Autret

Henri Thomas, André Dhôtel
et l’aventure de la revue 84
par Philippe Blondeau

Henri Thomas à la NRF
(décembre 1940-juillet 1943)
par Jacques Lecarme

Henri Thomas, épistolier
par Joanna Leary

Mes anciens auteurs (inédit)
par Henri Thomas

Bibliographie
par Luc Autret

Les auteurs