Champ Vallon

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Serge | LINARES

En négligeant ses poèmes, la postérité de Jean Cocteau ne respecte pas la hiérarchie qu’il a lui-même établie pour ordonner son oeuvre polymorphe. Investie par lui du pouvoir suprême, la poésie ne battait-elle pas le rappel des autres genres sous le pavillon de son nom: poésie de théâtre, poésie de roman, poésie critique, poésie graphique, poésie cinématographique?
Ce livre n’entend pourtant pas restaurer une souveraineté qui tient sa légitimité de l’appréciation strictement personnelle de l’auteur, mais envisager pour la première fois l’ensemble de ses écrits poétiques, et en interroger la disparité apparente. Car, à cette échelle aussi, la variété stupéfie. Elle passerait pour un exercice futile de virtuosité si la mise à l’étude des textes — de leurs rythmes, de leur langue, de leurs structures — ne révélait la continuité et l’assurance d’une démarche artistique. Toujours en quête du grave dans l’aigu, le chant qui s’élève de cette poésie procède, suivant des principes esthétiques stables, à des variations sur le thème de la création elle-même. Venue des profondeurs de l’être, couvrant toute la gamme des possibilités expressives, la voix de Jean Cocteau finit par s’imposer, loin du tapage qui environna sa vie, dans le concert des poètes du siècle.

Lire le sommaire

AVANT-PROPOS
LES ALÉAS D’UNE VOCATION 7
Le faux départ 7
Le temps d’un retour 14
Canons de beauté 19

1
LA VOIX DU POÈME 23

LE RÈGNE PERSONNEL 24
La subversion de l’état-civil 24
La galerie d’autoportraits 26
Le moi en majesté 32
Le poids des souvenirs 36
Le lyrisme de la création 43
LA POÉSIE DE LA POÉSIE 46
Le désir d’inspiration 46
Le procès-verbal de la fureur 49
L’obsession scripturaire 53
L’atelier du poète56 56

2.
LA MESURE D’UN CHANT 61

L’OUVERTURE DE VOIES NOUVELLES 62
Les pauses de la voix 63
Une typographie tonale 70
CHEMINS BALISÉS ET CHEMINS DE TRAVERSE 80
Le vers outrepassé 80
La coupe à vif 84
Le renouveau de l’hétérométrie 89
Le passage obligé du vers libre 92
À la croisée des mouvements 96

3.
LA RÉSONANCE DE LA LANGUE 101

L’ÉCLAT DU MOT 102
Le verbe au pouvoir 102
Les vertus du simple 109
L’attrait du compliqué 116
La pression syntaxique 120
L’intensité grammaticale 126
LA CHAMBRE D’ECHOS 132
La poursuite de réflexions 132
À la source des images 139
Homophones et homographes 147
Rimes, assonances et allitérations 155

4.
L’ORGANISME POÉTIQUE 160

PIÈCES D’ANATOMIE POÉTIQUE 161
Le thème final 161
Les formes d’accomplissement 166
Des poèmes en circuit fermé 172
Essais de compositions 176
L’exécution d’un ordre 180
La boucle des recueils 187
LES SIGNES DE VIE 191
Solutions de continuité 192
Poésie ininterrompue 198
La séduction narrative 202
CONCLUSION 211
BIBLIOGRAPHIE 215