Champ Vallon

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Sophie | VERGNES

Ce livre s’intéresse au rôle politique des femmes de l’aristocratie dans la Fronde et aux représentations dont il fait l’objet au XVIIe siècle, de façon à en faire apparaître les enjeux politiques, sociaux et culturels.
Les actions accomplies, mais surtout les discours, les mises en scène et, plus généralement, toutes les stratégies de communication qu’emploient les Frondeuses et leur entourage pour intervenir dans la guerre civile sont examinés, ainsi que les témoignages des contemporains. Or, les sources écrites et la documentation iconographique révèlent une conception du pouvoir, du champ d’action des femmes et des rapports entre femmes et pouvoir bien plus ouverte et audacieuse que ne le laisse entendre la règle de l’exclusif masculin.
Tous les projets politiques auxquels participent ces femmes, une quinzaine environ, sont considérés, du début de la régence d’Anne d’Autriche en 1643 à l’avènement du règne personnel de Louis XIV en 1661. Deux modes d’action principaux apparaissent : les interventions à caractère militaire des Amazones de la Fronde d’une part, celles qui relèvent de la diplomatie occulte accomplies par les « intrigantes » d’autre part. L’examen des moyens employés conduit à souligner l’ancrage des Frondeuses dans des réseaux familiaux, amicaux et clientélaires puissants où elles occupent des positions stratégiques. Pour plusieurs d’entre elles, l’analyse des actes et des discours avant, pendant et après les troubles civils pose la question d’une éventuelle démarche d’émancipation à caractère féministe.

Lire le sommaire

Les Frondeuses:
une révolte au féminin (1643-1661)

Le sommaire

PRÉFACE
Joël Cornette

INTRODUCTION

Première partie
LE RÈGNE DES FEMMES

Chapitre 1 : Une femme au sommet de l’État

Anne d’Autriche, reine régente (1643)
La proclamation de la régence et le lit de justice inaugural
Portée et limites du pouvoir de la régente

De la « bonne régence » aux prémices de la contestation (1643-1648)
Le temps des espoirs
Le temps des déceptions et la consolidation des partis aristocratiques
La montée de l’opposition parlementaire

Anne d’Autriche pendant la Fronde :
représentations d’une régente dans la tourmente (1648-1653)
La faillite du pouvoir féminin ?
Le bon gouvernement d’Anne d’Autriche

Chapitre II L’école des Frondeuses

L’hôtel de Rambouillet : un laboratoire de la Fronde au féminin
Des premières années au seuil de la Chambre bleue
Mondanités, littérature et acculturation féministe
De la politesse à la politique

De l’ancienne Querelle des Femmes au triomphe de la « femme forte »
Champions et adversaires des femmes, de Christine de Pizan
à la Querelle des Alphabets
Le féminisme au milieu du XVIIe siècle
Deux modèles complémentaires : honnête femme et femme forte

Deuxième partie
LES FRONDEUSES: ACTIONS ET REPRÉSENTATIONS

Chapitre III Les Amazones de la Fronde

De l’Amazone antique à l’Amazone chrétienne
Les Amazones de la légende
Les Amazones de l’Histoire

Le temps de l’épopée frondeuse
Partir
Attaquer et résister
Triompher ou céder

Les Amazones de la Fronde : un mythe et ses limites
La construction du mytheLes Amazones ridicules

Un modèle alternatif : la princesse de Condé à Bordeaux en 1650
Une Amazone malgré elle
Une Amazone partielle
Une anti-Amazone ?
Réceptions

Chapitre IV Intrigantes et médiatrices

Les princesses diplomates
Négocier le soutien de l’Espagne
Accorder les partis adverses
Mener la guerre à trois

Les mercenaires de l’intrigue
La duchesse de Chevreuse « procureuse » des Frondeurs en 1650
« Faire retourner les absents » : le travail de la princesse Palatine en 1651

Le métier d’intrigante
Secret, simulation et dissimulation
Un territoire féminin ?
Le salaire de l’intrigue

Les médiatrices de la Fronde et leur réputation
Éloges
Dénoncer les intrigantes : guerre des mots et guerre des sexes
Combattre les intrigantes

Troisième partie
LIEN SOCIAL, GUERRE CIVILE ET ÉMANCIPATION FÉMININE

Chapitre V Liens de famille

Les mères : des protectrices
Maternité et devoir de révolte
La princesse douairière chef de parti malgré elle
Tyrannie et persécution : la rhétorique du Bien Public au féminin

Les filles : des héritières
Être fille
Au nom du père
Héritage aristocratique et droit des filles

La duchesse de Longueville, épouse et sœur:
de la solidarité familale à l’émancipation féminine
Le siège de Paris et les premières expériences émancipatrices
La duchesse de Longueville dans la Fronde des Princes :
une héroïne au service de ses frères ?
La duchesse de Longueville pendant la Fronde condéenne : seule contre tous

Chapitre VI Les femmes dans les partis frondeurs

Les Frondeuses au sein du « matriclan » condéen
Le vivier parlementaire
Le fragile soutien des grandes maisons alliées
L’apport de la « noblesse seconde » et de la gentilhommerie
Liens du sang et liens du cœur

Les femmes au centre de la nébuleuse Lorraine-Rohan-Vendôme
Le retour clandestin de la duchesse de Chevreuse en 1649
L’affaire des tabourets
La gratitude d’une « procureuse »
Rivalités frondeuses et rivalités féminines

Quatrième partie
LES FRONDEUSES APRÈS 1652

Chapitre VII La « démolition » de l’héroïne

Sortir de la scène frondeuse
Quitter Paris
Quitter Bordeaux

Se soumettre
La duchesse de Longueville à la merci de Condé
Rentrer en puissance de mari
Démêlés entre père et fille

Parcours de conversion
Madame de Longueville et les Carmélites du faubourg Saint-Jacques
La tentation janséniste

Chapitre VIII Fronder après la Fronde

Infatigables condéennes
La duchesse de Châtillon conspiratrice
La conversion politique de la duchesse de Longueville

Les pouvoirs des femmes après 1653
Conduire les affaires de sa maison
Les dernières médiatrices

Les discours sur le pouvoir des femmes après 1653
Mademoiselle invicta
Des Amazones aux femmes de lettres

CONCLUSION

ANNEXES
La Fronde des Amazones
Chronologie
Répertoires biographiques des Frondeuses

SOURCES
BIBLIOGRAPHIE
TABLE DES ILLUSTRATIONS
INDEX