Champ Vallon

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Steve | HAGIMONT

L’esthétique des paysages, la diversité de la faune et de la flore, l’ampleur des panoramas, la sévérité des cimes et des parois, le calme des lacs et la vigueur des torrents, les bienfaits des eaux, du climat et de la lumière, l’éveil sensoriel et intellectuel suscité par l’effort dans l’ascension, par la contemplation et par la vitesse dans les descentes neigeuses, l’« authenticité » des rencontres ; voilà autant de raretés désirables que des franges croissantes de la population sont venues consommer en montagne depuis le XVIIIe siècle. La montagne, offrant de communier avec la « nature », présente dès lors une somme de ressources économiques que les promoteurs du tourisme s’attachent à faire fructifier. Ils étendent ainsi la marchandisation du monde aux espaces mêmes qui permettent d’y échapper. Le tourisme, dont l’importance culturelle, économique et politique est souvent négligée, éclaire l’attitude ambivalente des sociétés contemporaines face aux autres qu’humains, entre fascination quasi religieuse et appropriation commerciale. Suivons dès lors, sur le temps long, la transformation en produits touristiques des eaux, des paysages, du vivant, de la neige et des imaginaires, dans un espace pionnier du tourisme mondial : les Pyrénées.

 

Steve Hagimont, docteur en histoire, est maître de conférences en histoire contemporaine au sein de l’Université Paris Saclay.