Champ Vallon

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Thierry | SARMANT

Qui a créé Versailles ? Quelle est la part respective de Louis XIV, de ses ministres et de ses architectes dans l’élaboration progressive de l’immense bâtisse et des autres grandes constructions royales à l’apogée du règne ? Quel fut le rôle de ces chantiers dans la structuration et l’affirmation de la monarchie absolue ?
Pour répondre à ces questions, Les Demeures du Soleil replacent les Bâtiments du roi dans le contexte politique, administratif et culturel des années 1680, au moment où s’ouvre la « crise de la conscience européenne ». Nous entrons dans l’intimité de Louis XIV, de Colbert, de Louvois et de leurs conseillers techniques, artistiques et littéraires, Vauban, Charles Le Brun, jules Hardouin-Mansart, Charles Perrault et Henri de La Chapelle-Bessé. Derrière le masque solennel des dignitaires en perruque, nous découvrons les discussions, les disputes, les intrigues de cour ou de bureau et la verve de personnalités truculentes. Plus que de peinture, d’architecture ou de littérature, c’est de l’État qu’il s’agit ici, d’un État « moderne » dont les institutions culturelles ont survécu à la monarchie elle-même.
I:enquête nous entraîne tour à tour à Paris, à Versailles, à Chambord et sur le chantier de l’aqueduc de Maintenon, mais également en Provence, en Angleterre, en Allemagne et en Italie, dont les trésors affluent alors vers les palais du Grand Roi.
Les Demeures du Soleil sont une page de l’histoire de l’Europe à l’heure de la prépondérance française.

Lire le sommaire

Les demeures du Soleil
Louis XIV, Louvois et la Surintendance des Bâtiments du Roi

Le sommaire

préface
Bruno Neveu 9

introduction 15

Histoire et histoire de l’art 18
Colbert, Louvois et la surintendance des Bâtiments 20
Le ministre-soleil: pouvoir et administration au Grand Siècle 24

Remerciements 28

PREMIÈRE PARTIE
De Colbert à Louvois 29

Chapitre 1: Clan Le Tellier et clan Colbert
à l’aube des années 1680 33
Apogée de la France, apogée de Louvois 33
Le choix du roi 44
L’installation d’un ministre 47

Chapitre 2: La liquidation de l’héritage colbertien 51
Règlements de comptes? 52
L’affaire de la Bibliothèque du roi 55
L’affaire de la Grande Écurie 61

Chapitre 3: Les départements de Louvois: 1683-1691 67
Le temps des «réunions» 68
Un seule loi sous un seul soleil 71
La «guerre de succession palatine» 77

DEUXIEME PARTIE
À la tÊte de la surintendance 85

Chapitre IV. Les dignitaires des Bâtiments 89
Les officiers des Bâtiments 90
Les revers du premier peintre 95
Le triomphe du premier architecte 102

Chapitre V. Bureaucrates et maçons 112
Commis et premiers commis 112
Contrôleurs, inspecteurs et police des Bâtiments 119
Entrepreneurs, artisans et artistes 128

Chapitre VI. Mars à la truelle 135
Le département de la Guerre 135
Les fortifications au secours des Bâtiments 138
Le «canal de la rivière d’Eure» ou aqueduc de Maintenon 141

Chapitre VII. Le surintendant au travail 149
L’ordonnateur des Bâtiments 149
Le bureaucrate et l’homme de terrain 155
Louvois et ses subordonnés 160

TROISIEME PARTIE
Les chantiers de la surintendance 169

Chapitre 8: Les maisons royales 173
Les procédures des Bâtiments 174
L’achèvement de Versailles 179
Retour à Chambord 191

Chapitre 9: Les eaux et les jardins 197
Jardins de Versailles et d’ailleurs 198
Parcs et forêts 204
Les grandes eaux 208

Chapitre 10: De Paris à Rome: matériaux et ornements 218
Paris et la province 218
Un réseau d’acquisition européen 226
«Tout ce qu’il y a de beau en Italie» 230
Chapitre 11: La République des lettres au service du roi 239
Louvois et les lettres 239
Le Cabinet des curiosités et la Bibliothèque du roi 243
Les académies littéraires et scientifiques 248
Les académies des beaux-arts 256

QUATRIEME PARTIE
Ministre entrepreneur et roi architecte 265

Chapitre 12: Louvois et son maître 269
Deux caractères 269
Le travail quotidien 276
L’exécutant des volontés royales? 280

Chapitre 13: Le goût de Louvois 286
Les demeures de Louvois 286
Louvois, ses collections et les arts 290
Les Invalides, monument de Louvois 297

Chapitre 14: Louis XIV architecte? 304
Plaisir et devoir 304
L’esthétique de l’effet 309
Dilections et prédilections 313

Conclusion 327
Le roi et son ministre: pratique de l’absolutisme 327
Pragmatisme et structuration des institutions 332
«Baroque» et «classicisme» à l’aune des ministres 336

Annexes

I. Lettres de provision de surintendant des Bâtiments pour le marquis de Louvois,
6 septembre 1683 341
II. Lettres de commission d’inspecteur général des Bâtiments pour Edouard Colbert de Villacerf,
2 août 1686 342
III. Règlement sur la charge de surintendant des Bâtiments,
25 juillet 1691 342
IV. Mémoire de Hardouin-Mansart, annoté par Louvois,
mai 1684 343
V. Minutes de mémoires de Louvois à Louis XIV,
juin et octobre 1684 345
VI. Mémoires originaux de Louvois à Louis XIV
annotés de la main du roi, novembre 1684 352
VII. Minute d’une lettre de Louvois à Louis XIV,
novembre 1686 362
VIII. Mémoire du duc d’Estrées, ambassadeur de France à Rome
janvier 1687 363

Sources 365
Bibliographie 371
Table des illustrations 378
Index 381