Champ Vallon

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Jean | ONIMUS

Poète et dramaturge, humoriste et métaphysicien, lyrique et formaliste, Jean Tardieu déploie depuis soixante ans une créativité inlassable, hardie, toujours neuve.Dans cet essai, Jean Onimus se place d’emblée aux sources existentielles de l’œuvre: un certain «mal d’être», dont il analyse les phrases et les remous parce qu’ils commandent les turbulences d’une écriture parfois déconcertante.

Patiemment construite dans le silence et la discrétion, l’œuvre de Jaccottet se veut attentive à ce qui, de l’homme et de l’existence, est le plus impalpable: cet insaisissable, que le langage poétique, sous peine de s’abolir, ne peut qu’interpeller dans un questionnement toujours recommencé. C’est à l’analyse passionnée de cette démarche et de cette parole que Jean Onimus s’est livré dans cet essai, où l’approche critique va au plus près de l’œuvre qu’elle éclaire.
Édition remise à jour en 1993

Lire le sommaire

I. UNE MANIÈRE D’ÊTRE AU MONDE
1. Modestie et discrétion 10
2. Inquiétudes et mélancolie 11
3. Dimensions du mal 14
4. La fuite du temps et la mort 17
5. Les ravages de la lucidité 22
6. Le «doute» positif 25

II. UNE EXPÉRIENCE DE LA POÉSIE

1. Le monde moderne 35
2. Qu’est-ce que la poésie? 37
3. Ignorance, innocence, étonnement 41
4. Les choses simples 44
5. Poésie de l’inachevé 46
6. Une poétique de l’instant 49
7. L’autre versant 54

III. UNE FORME D’ÉCRITURE

Une forme d’écriture
1. Face aux tendances actuelles 63
2. La justesse 66
3. le souffle et la limite 67
4. La parole en archipel 70
5. Prose et poésie 72
6. Sons et images 79
7. L’indicible 86
IV Les pentes du rÊve
1. L’air et les songes 96
2. La lumière, l’eau et l’hiver 102
3. la nuit 107
4. L’automne, le printemps, l’aube et le soir 110

V. LIGNES DE FUITE

Lignes de fuite
1. Une contemplation inquiète 123
2. Un certain excès 126
3. Curieuse insistance 130
4. Lueurs 133
5. Médiateurs 135
6. Harmonies 139
7. La voie 141

VI. LA FACE CACHÉE

La face cachée
1. Mystique et poésie? 151
2. le divin? 157
3. «Contemplatio in caligine divina» 162

Notes 165
Bibliographie 169