Champ Vallon

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Jean-Pierre | MARTIN

« C’est un sujet inédit. L’amour contemporain. Ne riez pas. Ou plutôt les amours de rencontre. Les amours médiologiques, corrélés à une technologie, suivez-moi bien. On n’a encore jamais vraiment réussi à parler de ça au sens où je l’entends moi : l’amour au temps du TGV, au temps du porno sur toutes les chaînes, l’amour comme force générale, cœur et corps confondus, comme très grande vitesse de recherche éperdue de l’autre par tous les moyens. »
Voici un roman de gestes, de voix et d’oreilles, un roman de portable et d’ipod, un roman de désir et d’inhibition, un roman à grande vitesse…

 

Tout a commencé par une vision: durant un cours de philosophie à la Sorbonne, la Madone des métallos, en toute sa splendeur charnelle, est apparue au jeune Simon. Dès lors, le voici voué à caboter d’usine en usine, à errer entre petits chefs et petites frappes, entre patrons et matons. Dernière et lumineuse escale: un laminoir. C’est la mémoire d’une aventure déjà lointaine qui s’esquisse là, entre ironie et âpreté, entre distance narquoise et nostalgie d’une révolte généreuse. D’un tel voyage, seule la fiction pouvait témoigner.