Article(s) archivé(s) de la catégorie _Nouveautés

DIDIER LAROQUE Lettres de Ponce Pilate

DIDIER LAROQUE Lettres de Ponce Pilate

Ponce Pilate ne fut pas un personnage falot, pusillanime, ou seulement politique. La publication de ses lettres fait connaître sa dignité et lui confère une envergure nouvelle. Bien après son retour de Judée, l’ancien préfet habite ses villas, regarde le monde en poète, vit quelques aventures et réfléchit, aspirant à une paix procurée par la raison. Il comprend peu à peu sa rencontre avec le Christ.

 

Didier Laroque est l’auteur d’études sur le sublime et la grandeur, et de trois romans : La Mort de LaclosLe Dieu KairosL’Œuvre de Napoléon.

Denis Kambouchner et Alain Mascarou dans La Quinzaine littéraire Novembre 2022

Octobre 2022
12 X 19 cm, 160 pages
ISBN 979-10-267-1128-5
18 €

VINCENT DENIS Policiers de Paris

VINCENT DENIS Policiers de Paris

Les commissaires de police en Révolution (1789-1799)

De 1790 à 1794, les Parisiens ont pu choisir leurs commissaires de police, remplaçant les policiers professionnels de l’Ancien Régime par des citoyens élus. Pour la première fois, un livre se penche sur ces personnages méconnus, chargés de la tâche difficile de maintenir l’ordre public au jour le jour dans une capitale immense. Revenant sur les circonstances et les limites de cette révolution policière qui commence avec la prise de la Bastille, Vincent Denis retrace les itinéraires, les travaux et les peines de ces hommes ordinaires propulsés aux destinées de l’ordre de leur quartier à la faveur des bouleversements révolutionnaires.

Que peut signifier alors faire la police d’une capitale en révolution ? Quels visages les commissaires ont-ils donnés à la police « révolutionnaire » ? Fondé sur l’exploitation de très riches archives inédites de la police parisienne, l’ouvrage plonge le lecteur dans le quotidien des Parisiens pendant la Révolution française, au cœur des conflits, des émotions et des luttes qu’ont vécus les habitants de la capitale. Il nous offre ainsi un éclairage original sur la vie à Paris pendant la Révolution et sur la façon dont celle-ci a transformé la ville et ses habitants. Revenant sur cette expérience unique où les Parisiens faisaient leur propre police, l’ouvrage analyse les raisons de son abandon sous le Directoire et son rôle dans la genèse d’une police moderne professionnelle en France.

 

Vincent Denis est maître de conférences en histoire moderne à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne et chercheur à l’Institut d’histoire moderne et contemporaine. Spécialiste de l’histoire des polices, il est co-auteur de l’Histoire des polices en France des guerres de Religion à nos jours (avec Vincent Milliot, Emmanuel Blanchard et Arnaud Houte, Belin, 2020). 

Policiers de Paris
Octobre 2022
15,5 x 24 cm, 384 pages
ISBN 979-10-267-1090-5
27 €

JÉRÉMIE FERRER-BARTOMEU L’État à la lettre

JÉRÉMIE FERRER-BARTOMEU L’État à la lettre

Écrit politique et société administrative en France
au temps des guerres de religion (vers 1560 - vers 1620)

Comment une institution prend-elle son essor en période de guerre civile, de conflit politique et religieux ? Comment l’information politique et diplomatique circule-t-elle dans le champ de force des relations internationales de l’Europe de la première modernité ? Quelles techniques administratives nouvelles les souverains mobilisent-ils pour faire face aux contestations radicales et violentes de leur légitimité ? Quel rôle, enfin, l’administration joue-t-elle dans la mise en ordre politique d’une réalité rétive et oppositionnelle ? 

Jérémie Ferrer-Bartomeu pose ces questions à la foisonnante production écrite des hommes de plume de la monarchie des derniers Valois et du premier Bourbon et relit l’histoire politique de la première modernité. Il montre comment ce conflit civil puis européen devint le creuset d’une nouvelle gouvernementalité. Au bruit des armes s’ajouta progressivement le crissement de mille plumes au renfort de la gloire du roi, participant ainsi à la réduction à l’obéissance et à la pacification d’un royaume déchiré par la guerre. Secrétaires de la main, des commandements, clercs du secret et du conseil privé, espions, transfuges et grands officiers allaient former le socle de l’État.

Temps de chaos et de confrontation politique et religieuse, le second xvie siècle est ici relu comme une séquence d’innovations administratives majeures. Les professionnels de l’écrit forment la pointe avancée de la société politique. Ils contribuent à l’élargissement des domaines d’intervention de l’État et assurent, concrètement et quotidiennement, l’exercice de l’autorité. Cette république européenne des bureaux en formation traduit la mise en circulation transnationale de savoirs administratifs et le transfert de modèles de gouvernement entre puissances adverses et alliées. 

Jérémie Ferrer-Bartomeu est docteur en histoire moderne de l’École nationale des chartes et ancien membre de la Casa de Velázquez. Il est actuellement chargé de recherches du F.R.S.-FNRS à l’université de Liège (UR Transitions) et à l’université catholique de Louvain (GEMCA). 

Le Monde Novembre 2022

L'Histoire octobre 2022

6 octobre 2022
15,5 x 24 cm, 368 pages
ISBN 979-10-267-1085-1
28 €

FRANCOIS SOUVAY Ciné-club

FRANCOIS SOUVAY Ciné-club

À l’aube du XXème siècle, l’invention du cinéma permet au célèbre fakir Chandra et à sa marionnette maudite de déjouer le soupçon d’imposture. Plus tard, à Hollywood, dans les années 1930, la blonde fatale Verona Stanger découvre le secret de la jeunesse éternelle dans l’accident de voiture qui la défigure. Au même moment, ou à peu près, le chat Sandy devient la vedette d’un studio, tandis que le réalisateur Joe Conventino tourne une vie de Jésus dans laquelle Il demeure invisible, sinon absent. Quant à Giulia Gibson, l’héroïne italienne de thrillers fantastiques des années 1970, elle renonce prématurément aux sunlights pour enseigner la philosophie… Cette suite de destins romanesques d’acteurs et de réalisateurs qui ne figurent pas dans les histoires officielles nous promène de Los Angeles à Rome et de Tokyo à Moscou, mais nous invite aussi à une séance de ciné-club dans un fauteuil, voire à une rêverie pleine de fantaisie sur les mystères du cinématographe.

 

François Souvay enseigne les Lettres et le cinéma à Orléans

 

Couv Souvay
Septembre 2022
14 x 22 cm, 312 pages
ISBN 979-10-267-1118-6
23 €

SÉBASTIEN LE PRESTRE DE VAUBAN Les Oisivetés de Monsieur de Vauban – Réédition de 2022

SÉBASTIEN LE PRESTRE DE VAUBAN Les Oisivetés de Monsieur de Vauban – Réédition de 2022

Ou ramas de plusieurs mémoires de sa façon sur différents sujets

Le maréchal de Vauban (1633-1707), dont le nom est associé aux places fortes, joyaux de la fortification bastionnée, et à la guerre de siège menée par Louis XIV, a rédigé de très nombreux mémoires dont il a sélectionné ceux qui lui tenaient vraisemblablement le plus à cœur sous le titre «Mes Oisivetés ou ramas de plusieurs mémoires sur différents sujets». Les Oisivetés, souvent citées comme une œuvre originale et importante pour la connaissance de la France du Roi-Soleil, n’ont curieusement jamais été publiées dans leur intégralité. Ce recueil, cité par Fontenelle dans l’éloge funèbre de Vauban à l’académie des Sciences comme exemplaire du génie de son auteur, n’existe dans aucune bibliothèque et l’intérêt qu’il suscite se heurte toujours à la dispersion des volumes qui le composent et au silence du maréchal sur ses intentions. Un travail historiographique a été nécessaire pour établir la liste des mémoires regroupés dans les douze tomes mentionnés par Fontenelle et offrir cette édition critique, première publication intégrale des Oisivetés. C’est bien une version inédite des vingt-neuf mémoires présentés et annotés par des historiens spécialistes qui est enfin proposée ici. Ces textes, qui forment un ensemble de près de 3650 pages manuscrites, ont été établis à partir de la version conservée dans le fonds privé des archives du maréchal (fonds Le Peletier de Rosanbo). Par la diversité des sujets traités, c’est la France du règne de Louis XIV qui se dessine au fil du recueil. La recherche d’une solide documentation descriptive, chiffrée, officielle ou officieuse, une observation exercée par d’innombrables déplacements dans le royaume au cours de cinquante années de travail acharné, un solide bon sens et une volonté démonstrative donnent au témoignage de Vauban une grande crédibilité. Son argumentation, qui se veut irréfutable, repose souvent sur des calculs, sur des cartes, des descriptions et des témoignages. Particulièrement soucieux de la défense du royaume, il multiplie les recommandations concernant la double ligne de places fortes, le développement des camps retranchés et une meilleure organisation des troupes et des munitions des places pour éviter les dépenses inutiles. Dans le même esprit, il examine les effets défavorables de la politique royale : révocation de l’édit de Nantes, excès de la fiscalité, inutilité des courtisans, abandon des colonies, annexion de territoires au-delà des bornes naturelles, acceptation de la couronne espagnole pour Philippe d’Anjou, petit-fils de Louis XIV. Tous les mémoires des Oisivetés rappellent que la première mission du monarque doit être le bonheur et l’accroissement de ses sujets, conditions de leur obéissance. Celui qui fut tout au long de sa carrière militaire le fidèle serviteur du monarque absolu se révèle ainsi, dans les écrits de l’automne de sa vie, un homme des Lumières.

Michèle Virol, agrégée de l’Université et docteur de l’EHESS, a consacré sa thèse aux «Oisivetés» de Vauban. Elle est professeure à l’Université de Rouen.

TOme 2 réimpression
Mars 2022
13 x 20 cm, 2 tomes de 958 et 768 pages et 2 cahiers de 32 pages d’ill. en couleurs
ISBN 979-10-267-1117-9
46 € les 2 tomes

DENIS CROUZET Les guerriers de Dieu – Réédition 2022

DENIS CROUZET Les guerriers de Dieu – Réédition 2022

Tout commence vers 1525, quand monte en France l’angoisse du châtiment divin. Dans le ciel et sur la terre apparaissent des signes qui disent l’imminence du Jugement. Voici le temps des guerriers de Dieu: d’une violence d’abord intérieure surgit la force conquérante d’un prophétisme panique qui ordonne la mise à mort des hérétiques. S’opposant à la violence désacralisatrice des huguenots, la violence mystique des catholiques culmine en août 1572 lors du double massacre, royal et populaire, de la Saint-Barthélemy. La Ligue marquera l’ultime retour de l’angoisse prophétique, force agissante d’un long XVIe siècle, qui vise à unir le peuple au Christ de la Passion. La rupture surgit en la personne d’Henri II qui, en pacifiant le royaume, est l’artisan d’un désangoissement et d’un désenchantement du monde. La « félicité du royaume », ordonnée par le roi de raison d’une monarchie absolue et resacralisée, est à la source de notre modernité. Un livre « destiné à occuper dans l’historiographie du XVIe siècle, non seulement religieux, mais spirituel et mental, une place capitale. » (D. Richet)
.

Denis Crouzet est professeur émérite d’histoire moderne à la faculté des Lettres de Sorbonne Université. Ses livres traitent de la guerre et de la paix au XVIe siècle, de l’action politique et des imaginaires religieux, des attentes eschatologiques et des utopies violentes.

CouvTome2
Mars 2022
13 x 20, 2 tomes. 800 et 744 pages
ISBN 979-10-267-1111-7
39,50 €

EMMANUEL DÉSVEAUX Sexualités, sociétés, nativités

EMMANUEL DÉSVEAUX Sexualités, sociétés, nativités

Une enquête anthropologique

L’ouvrage traite, de façon comparative, du rapport qu’entretiennent les pratiques sexuelles, les normes sociales en général et, enfin, la procréation. La première partie critique le déni de l’anthropologie de la sexualité tout en montrant que la signification de celle-ci varie grandement selon les cultures. La seconde se focalise sur l’Occident. Elle introduit une dimension historique. L’Occident comme aire culturelle se distingue par une double rationalisation en matière de la procréation, perçue tantôt, selon la doctrine chrétienne, comme providence divine, tantôt, comme le résultat d’un appariement des individus qui se calque sur le modèle de l’élevage. La troisième partie soutient que les évolutions sociétales récentes consacrent ce dernier penchant, tout en imposant son refoulement collectif.

 

Emmanuel Désveaux, né en 1956, est directeur d’études à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) depuis 2003. Il a été le directeur scientifique du Musée du quai Branly durant sa phase de construction (2001-2006)

Désveaux Sexualités
Août 2022
13 x 20 cm, 400 pages
ISBN 979-10-267-1080-6
28 €

ANTONINO DE FRANCESCO L’Italie de Bonaparte

ANTONINO DE FRANCESCO L’Italie de Bonaparte

Politique, construction de l’Etat et nation dans la péninsule en révolution 1796-1821

A rebours d’une tradition interprétative qui veut que l’indépendance politique de l’Italie se serait faite sans l’aide de la France, ce livre prend l’exact contre-pied en affirmant que la modernité politique a été apportée en Italie par le jeune général républicain ; que l’Italie a bénéficié des leçons de la Révolution française de 1789 à 1794 pour élaborer des projets républicains fédéraux ou unitaires, sans passer par la Terreur ; que la période impériale ne fut pas spoliation ou autoritarisme mais construction d’une classe administrative, au fondement lointain d’un Etat tourné vers un XIXe siècle moderne.

C’est la maturité démocratique et républicaine italienne que l’auteur dévoile entre 1796 et 1820, faisant de l’Italie un laboratoire central de la modernité politique.

 

Antonino De Francesco est directeur du Département d’histoire à l’Université d’Etat de Milan et président de la Société italienne d’histoire moderne (SISEM). Spécialiste de l’époque révolutionnaire et napoléonienne, il a publié de nombreux ouvrages sur la tradition politique démocratique et sur les origines du nationalisme, dont, en France, La guerre de deux cent ans. Une histoire des histoires de la Révolution française (Perrin 2018).

(Traduit de l’italien par Peggy Macquet-Dubois)

L'Italie de Bonaparte Couv
Juin 2022
14 x 22 cm, 288 pages
ISBN 979-10-267-1000-4
25 €

ROBERT MARTEAU Plain-chant

ROBERT MARTEAU Plain-chant

(Liturgie IX 2007-2008)

Robert Marteau écrivait ses sonnets dans des petits carnet au fil de ses longues promenades. Il les mettait dans leur forme définitive des mois, voire des années plus tard. Décédé en 2011, il n’a pas eu le temps de le faire pour les poèmes écrits en 2007.

Sa fille Françoise, à l’origine de l’édition des œuvres posthumes, a retranscrit ces poèmes à partir des carnets manuscrits, peu avant son décès en 2019, avec l’aide de Jean-François Rollin.

Juin 2022
13 x 21 cm, 240 pages
ISBN 979-10-267-1075-2
23 €

ANNE BONZON La paix au village

ANNE BONZON La paix au village

Clergé paroissial et règlement des conflits dans la France d’Ancien Régime

Dans un contexte où les politiques publiques cherchent à désengorger les tribunaux, et où de multiples réticences s’expriment face à des instances judiciaires à la fois très critiquées et très sollicitées, les formes alternatives de règlement des conflits suscitent aujourd’hui un intérêt renouvelé. Ce livre examine sous un angle inédit les origines de ces transactions situées en amont ou en marge de la justice institutionnelle : arbitrage, conciliation, médiation, arrangements à l’amiable.

Au croisement de l’histoire judiciaire et de l’histoire religieuse, l’auteure éclaire un aspect de l’action des curés qui n’a jamais été étudié pour lui-même : l’apaisement des différends. Les conflits et leur résolution nous plongent au cœur de la vie quotidienne des villageois sous l’Ancien Régime à une époque où la Réforme catholique modifie profondément les rapports entre les curés et leurs paroissiens. 

Une enquête menée à partir de sources multiples a permis d’observer à différentes échelles le déroulement de ces arrangements dans la France du XVIIe siècle, et d’analyser le contexte qui les a favorisés, qu’il s’agisse des missions intérieures auxquelles les curés sont associés, des grandes ordonnances de réforme de la justice, de la lutte contre les duels ou de l’action des réseaux dévots.

Ainsi, l’étude de ces modestes « artisans de paix » éclaire d’un jour nouveau l’histoire de la médiation et de ces formes alternatives de règlement que l’on redécouvre aujourd’hui.

Agrégée d’histoire et ancienne élève de l’École normale supérieure de Saint-Cloud, Anne Bonzon est professeure d’histoire moderne à l’université Paris 8 – Vincennes – Saint-Denis et co-directrice du Centre d’histoire des Sociétés Médiévales et Modernes (U. R. MéMo).

Jean-Yves Grenier dans Libération 23 septembre 2022

Chemin d'histoire, un podcast de Luc Daireaux

Couv Bonzon
Mai 2022
15,5 x 24 cm, 352 pages
ISBN 979-10-267-1070-7
25 €