Article(s) archivé(s) de la catégorie _Nouveautés

SÉBASTIEN LE PRESTRE DE VAUBAN Les Oisivetés de Monsieur de Vauban – Réédition de 2022

SÉBASTIEN LE PRESTRE DE VAUBAN Les Oisivetés de Monsieur de Vauban – Réédition de 2022

Ou ramas de plusieurs mémoires de sa façon sur différents sujets

Le maréchal de Vauban (1633-1707), dont le nom est associé aux places fortes, joyaux de la fortification bastionnée, et à la guerre de siège menée par Louis XIV, a rédigé de très nombreux mémoires dont il a sélectionné ceux qui lui tenaient vraisemblablement le plus à cœur sous le titre «Mes Oisivetés ou ramas de plusieurs mémoires sur différents sujets». Les Oisivetés, souvent citées comme une œuvre originale et importante pour la connaissance de la France du Roi-Soleil, n’ont curieusement jamais été publiées dans leur intégralité. Ce recueil, cité par Fontenelle dans l’éloge funèbre de Vauban à l’académie des Sciences comme exemplaire du génie de son auteur, n’existe dans aucune bibliothèque et l’intérêt qu’il suscite se heurte toujours à la dispersion des volumes qui le composent et au silence du maréchal sur ses intentions. Un travail historiographique a été nécessaire pour établir la liste des mémoires regroupés dans les douze tomes mentionnés par Fontenelle et offrir cette édition critique, première publication intégrale des Oisivetés. C’est bien une version inédite des vingt-neuf mémoires présentés et annotés par des historiens spécialistes qui est enfin proposée ici. Ces textes, qui forment un ensemble de près de 3650 pages manuscrites, ont été établis à partir de la version conservée dans le fonds privé des archives du maréchal (fonds Le Peletier de Rosanbo). Par la diversité des sujets traités, c’est la France du règne de Louis XIV qui se dessine au fil du recueil. La recherche d’une solide documentation descriptive, chiffrée, officielle ou officieuse, une observation exercée par d’innombrables déplacements dans le royaume au cours de cinquante années de travail acharné, un solide bon sens et une volonté démonstrative donnent au témoignage de Vauban une grande crédibilité. Son argumentation, qui se veut irréfutable, repose souvent sur des calculs, sur des cartes, des descriptions et des témoignages. Particulièrement soucieux de la défense du royaume, il multiplie les recommandations concernant la double ligne de places fortes, le développement des camps retranchés et une meilleure organisation des troupes et des munitions des places pour éviter les dépenses inutiles. Dans le même esprit, il examine les effets défavorables de la politique royale : révocation de l’édit de Nantes, excès de la fiscalité, inutilité des courtisans, abandon des colonies, annexion de territoires au-delà des bornes naturelles, acceptation de la couronne espagnole pour Philippe d’Anjou, petit-fils de Louis XIV. Tous les mémoires des Oisivetés rappellent que la première mission du monarque doit être le bonheur et l’accroissement de ses sujets, conditions de leur obéissance. Celui qui fut tout au long de sa carrière militaire le fidèle serviteur du monarque absolu se révèle ainsi, dans les écrits de l’automne de sa vie, un homme des Lumières.

Michèle Virol, agrégée de l’Université et docteur de l’EHESS, a consacré sa thèse aux «Oisivetés» de Vauban. Elle est professeure à l’Université de Rouen.

TOme 2 réimpression
Mars 2022
13 x 20 cm, 2 tomes de 958 et 768 pages et 2 cahiers de 32 pages d’ill. en couleurs
ISBN 979-10-267-1117-9
46 € les 2 tomes

DENIS CROUZET Les guerriers de Dieu – Réédition 2022

DENIS CROUZET Les guerriers de Dieu – Réédition 2022

Tout commence vers 1525, quand monte en France l’angoisse du châtiment divin. Dans le ciel et sur la terre apparaissent des signes qui disent l’imminence du Jugement. Voici le temps des guerriers de Dieu: d’une violence d’abord intérieure surgit la force conquérante d’un prophétisme panique qui ordonne la mise à mort des hérétiques. S’opposant à la violence désacralisatrice des huguenots, la violence mystique des catholiques culmine en août 1572 lors du double massacre, royal et populaire, de la Saint-Barthélemy. La Ligue marquera l’ultime retour de l’angoisse prophétique, force agissante d’un long XVIe siècle, qui vise à unir le peuple au Christ de la Passion. La rupture surgit en la personne d’Henri II qui, en pacifiant le royaume, est l’artisan d’un désangoissement et d’un désenchantement du monde. La « félicité du royaume », ordonnée par le roi de raison d’une monarchie absolue et resacralisée, est à la source de notre modernité. Un livre « destiné à occuper dans l’historiographie du XVIe siècle, non seulement religieux, mais spirituel et mental, une place capitale. » (D. Richet)
.

Denis Crouzet est professeur émérite d’histoire moderne à la faculté des Lettres de Sorbonne Université. Ses livres traitent de la guerre et de la paix au XVIe siècle, de l’action politique et des imaginaires religieux, des attentes eschatologiques et des utopies violentes.

CouvTome2
Mars 2022
13 x 20, 2 tomes. 800 et 744 pages
ISBN 979-10-267-1111-7
39,50 €

EMMANUEL DÉSVEAUX Sexualités, sociétés, nativités

EMMANUEL DÉSVEAUX Sexualités, sociétés, nativités

Une enquête anthropologique

L’ouvrage traite, de façon comparative, du rapport qu’entretiennent les pratiques sexuelles, les normes sociales en général et, enfin, la procréation. La première partie critique le déni de l’anthropologie de la sexualité tout en montrant que la signification de celle-ci varie grandement selon les cultures. La seconde se focalise sur l’Occident. Elle introduit une dimension historique. L’Occident comme aire culturelle se distingue par une double rationalisation en matière de la procréation, perçue tantôt, selon la doctrine chrétienne, comme providence divine, tantôt, comme le résultat d’un appariement des individus qui se calque sur le modèle de l’élevage. La troisième partie soutient que les évolutions sociétales récentes consacrent ce dernier penchant, tout en imposant son refoulement collectif.

 

Emmanuel Désveaux, né en 1956, est directeur d’études à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) depuis 2003. Il a été le directeur scientifique du Musée du quai Branly durant sa phase de construction (2001-2006)

Désveaux Sexualités
Août 2022
13 x 20 cm, 400 pages
ISBN 979-10-267-1080-6
28 €

ANTONINO DE FRANCESCO L’Italie de Bonaparte

ANTONINO DE FRANCESCO L’Italie de Bonaparte

Politique, construction de l’Etat et nation dans la péninsule en révolution 1796-1821

A rebours d’une tradition interprétative qui veut que l’indépendance politique de l’Italie se serait faite sans l’aide de la France, ce livre prend l’exact contre-pied en affirmant que la modernité politique a été apportée en Italie par le jeune général républicain ; que l’Italie a bénéficié des leçons de la Révolution française de 1789 à 1794 pour élaborer des projets républicains fédéraux ou unitaires, sans passer par la Terreur ; que la période impériale ne fut pas spoliation ou autoritarisme mais construction d’une classe administrative, au fondement lointain d’un Etat tourné vers un XIXe siècle moderne.

C’est la maturité démocratique et républicaine italienne que l’auteur dévoile entre 1796 et 1820, faisant de l’Italie un laboratoire central de la modernité politique.

 

Antonino De Francesco est directeur du Département d’histoire à l’Université d’Etat de Milan et président de la Société italienne d’histoire moderne (SISEM). Spécialiste de l’époque révolutionnaire et napoléonienne, il a publié de nombreux ouvrages sur la tradition politique démocratique et sur les origines du nationalisme, dont, en France, La guerre de deux cent ans. Une histoire des histoires de la Révolution française (Perrin 2018).

(Traduit de l’italien par Peggy Macquet-Dubois)

L'Italie de Bonaparte Couv
Juin 2022
14 x 22 cm, 288 pages
ISBN 979-10-267-1000-4
25 €

ROBERT MARTEAU Plain-chant

ROBERT MARTEAU Plain-chant

(Liturgie IX 2007-2008)

Robert Marteau écrivait ses sonnets dans des petits carnet au fil de ses longues promenades. Il les mettait dans leur forme définitive des mois, voire des années plus tard. Décédé en 2011, il n’a pas eu le temps de le faire pour les poèmes écrits en 2007.

Sa fille Françoise, à l’origine de l’édition des œuvres posthumes, a retranscrit ces poèmes à partir des carnets manuscrits, peu avant son décès en 2019, avec l’aide de Jean-François Rollin.

Juin 2022
13 x 21 cm, 240 pages
ISBN 979-10-267-1075-2
23 €

ANNE BONZON La paix au village

ANNE BONZON La paix au village

Clergé paroissial et règlement des conflits dans la France d’Ancien Régime

Dans un contexte où les politiques publiques cherchent à désengorger les tribunaux, et où de multiples réticences s’expriment face à des instances judiciaires à la fois très critiquées et très sollicitées, les formes alternatives de règlement des conflits suscitent aujourd’hui un intérêt renouvelé. Ce livre examine sous un angle inédit les origines de ces transactions situées en amont ou en marge de la justice institutionnelle : arbitrage, conciliation, médiation, arrangements à l’amiable.

Au croisement de l’histoire judiciaire et de l’histoire religieuse, l’auteure éclaire un aspect de l’action des curés qui n’a jamais été étudié pour lui-même : l’apaisement des différends. Les conflits et leur résolution nous plongent au cœur de la vie quotidienne des villageois sous l’Ancien Régime à une époque où la Réforme catholique modifie profondément les rapports entre les curés et leurs paroissiens. 

Une enquête menée à partir de sources multiples a permis d’observer à différentes échelles le déroulement de ces arrangements dans la France du XVIIe siècle, et d’analyser le contexte qui les a favorisés, qu’il s’agisse des missions intérieures auxquelles les curés sont associés, des grandes ordonnances de réforme de la justice, de la lutte contre les duels ou de l’action des réseaux dévots.

Ainsi, l’étude de ces modestes « artisans de paix » éclaire d’un jour nouveau l’histoire de la médiation et de ces formes alternatives de règlement que l’on redécouvre aujourd’hui.

Agrégée d’histoire et ancienne élève de l’École normale supérieure de Saint-Cloud, Anne Bonzon est professeure d’histoire moderne à l’université Paris 8 – Vincennes – Saint-Denis et co-directrice du Centre d’histoire des Sociétés Médiévales et Modernes (U. R. MéMo).

Jean-Yves Grenier dans Libération 23 septembre 2022

Chemin d'histoire, un podcast de Luc Daireaux

Couv Bonzon
Mai 2022
15,5 x 24 cm, 352 pages
ISBN 979-10-267-1070-7
25 €

JEAN-CLAUDE CARON Van Gogh en toutes lettres

JEAN-CLAUDE CARON Van Gogh en toutes lettres

Un homme dans son siècle

À lire les multiples biographies qui lui sont consacrées, Van Gogh reste l’objet de représentations que tout oppose : tantôt on en fait une victime de la société, tantôt un manipulateur ; mais aussi un individu formant avec son frère Theo un couple de spéculateurs, misant sur le succès final de sa production ; ou encore un anarchiste et un anticlérical.

Fondé sur sa correspondance, cet ouvrage se propose d’entendre la voix même de Vincent et de saisir la personnalité complexe d’un homme vivant dans une époque dont il questionne les mutations. Dans ses lettres, notamment celles à son frère Theo, il évoque sa passion pour la lecture et l’éclectisme de ses goûts littéraires, son rêve d’une communauté artistique dont il serait l’initiateur, sa relation à sa terre d’accueil, la France, mais aussi à d’exotiques terres imaginaires, sa vision mythifiée d’un passé révolu et regretté comme d’un futur à la fois espéré et redouté. Mais aussi sa foi chrétienne virant au mysticisme puis au doute, sa relation à la nature avec laquelle Dieu finit par se confondre, son besoin inassouvi d’amour et sa vaine quête d’une femme avec qui faire couple.

Ces lettres à la tonalité autobiographique et romanesque révèlent le moi profond d’un homme qui, confronté à l’absence de reconnaissance de sa production artistique, se vit comme une sorte de paria de la société qui n’a pourtant de cesse d’espérer en un avenir meilleur.

 

Jean-Claude Caron est professeur émérite d’histoire contemporaine à l’Université Clermont Auvergne et membre honoraire de l’Institut universitaire de France.  Parmi ses publications chez Champ Vallon, Les Deux Vies du général Foy (1775-1825). Guerrier et législateur, 2014 et Simon Deutz, un Judas romantique, 2019.

Van Gogh
Mai 2022
14 x 22 cm, 448 pages
ISBN 979-10-267-1112-4
27 €

MARINE ROUSSILLON Don Quichotte à Versailles

MARINE ROUSSILLON Don Quichotte à Versailles

L’imaginaire médiéval du Grand Siècle

Bien avant Tolkien et les romantiques, le siècle de Louis XIV s’inventait déjà un Moyen Âge de fantaisie. À la cour, les nobles jouent aux chevaliers et combattent des géants. Dans les romans, à l’opéra, dans les contes, on croise Clovis et Charlemagne, des fées et des troubadours. Si l’on connaît bien les usages de la mythologie dans la représentation du pouvoir de Louis XIV, cet imaginaire médiéval reste quant à lui peu exploré. Temps des origines – du christianisme, de la nation et de la monarchie –, le Moyen Âge est un important lieu de pouvoir au XVIIe siècle : on y cherche les preuves de l’ancienneté d’une famille, on y légitime les prétentions d’une couronne. Le passé médiéval est aussi un objet de plaisirs : ravissements coupables de lecteurs – et surtout de lectrices – métamorphosés en nouveaux Don Quichotte, fêtes galantes, divertissements de l’opéra… En unissant plaisirs et puissance, l’imaginaire médiéval du Grand Siècle interroge les pouvoirs des récits et des spectacles au siècle de Louis XIV. Et bien au-delà, jusqu’à notre présent. 

 

Marine Roussillon est maîtresse de conférences en littérature française à l’Université d’Artois. Ses recherches actuelles portent sur l’écriture des fêtes de cour, des spectacles et des divertissements. 

A Versailles
Avril 2022
15,5 x 24 cm, 224 pages
ISBN 979-10-267-1060-8
23 €

MYRIAM BOUCHARENC L’écrivain et la publicité

MYRIAM BOUCHARENC L’écrivain et la publicité

Histoire d’une tentation

La « déesse publicité », qui triomphe à l’Exposition internationale de 1937, peut se vanter d’avoir séduit de nombreux écrivains, et non des moindres. Mais se souvient-on des slogans, plaquettes et catalogues signés Cocteau, Colette, Cendrars, Valéry et Claudel même, Louise de Vilmorin, Giono, Ponge ou encore Sollers ? De la Belle Époque aux Trente Glorieuses – et jusqu’à aujourd’hui –, de grands noms des lettres ont osé prêter leur talent et parfois leur image aux marques du commerce et de l’industrie, aux nouilles Rivoire & Carret comme aux parfums Lanvin.

Ce livre, illustré d’images d’archives et de collections, ressuscite enfin l’histoire occultée de cette publicité d’auteur, à lire et à voir : surprenante, drôle, souvent très belle. Il interroge la tentation – celle de vendre l’âme de la littérature au diable marchand –, qui a permis aux écrivains de se médiatiser, de gagner leur vie en divertissant leur plume, non sans enrichir leur œuvre où coule discrètement de l’encre de source publicitaire.

 

Myriam Boucharenc enseigne la littérature à l’Université Paris Nanterre.

Valeurs actuelles Août 22

La Revue des deux mondes Septembre 2022

Frédéric Pagès dans Le Canard enchaîné le 1er juin 2022

C'est arrivé demain, Frédéric Taddeï sur Europe 1. Juin 2022

couv Colette
Avril 2022
14 x 22 cm, 344 pages
ISBN 979-10-267-1055-4
29 €

STEVE HAGIMONT Pyrénées

STEVE HAGIMONT Pyrénées

Une histoire environnementale du tourisme

L’esthétique des paysages, la diversité de la faune et de la flore, l’ampleur des panoramas, la sévérité des cimes et des parois, le calme des lacs et la vigueur des torrents, les bienfaits des eaux, du climat et de la lumière, l’éveil sensoriel et intellectuel suscité par l’effort dans l’ascension, par la contemplation et par la vitesse dans les descentes neigeuses, l’« authenticité » des rencontres ; voilà autant de raretés désirables que des franges croissantes de la population sont venues consommer en montagne depuis le XVIIIe siècle. La montagne, offrant de communier avec la « nature », présente dès lors une somme de ressources économiques que les promoteurs du tourisme s’attachent à faire fructifier. Ils étendent ainsi la marchandisation du monde aux espaces mêmes qui permettent d’y échapper. Le tourisme, dont l’importance culturelle, économique et politique est souvent négligée, éclaire l’attitude ambivalente des sociétés contemporaines face aux autres qu’humains, entre fascination quasi religieuse et appropriation commerciale. Suivons dès lors, sur le temps long, la transformation en produits touristiques des eaux, des paysages, du vivant, de la neige et des imaginaires, dans un espace pionnier du tourisme mondial : les Pyrénées.

 

Steve Hagimont, docteur en histoire, est maître de conférences en histoire contemporaine au sein de l’Université Paris Saclay.

La Cliothèque Mai 2022

Couv Pyrénées
Mars 2022
14 x 22 cm, 376 pages
ISBN 979-10-267-1050-9
26 €