Beauté Amère (La) – Jean-Michel Rabaté 1986

JEAN-MICHEL RABATÉ La beauté amère

JEAN-MICHEL RABATÉ La beauté amère

Fragments d'esthétiques: Barthes, Rousseau, Mishima, Broch…

Autant Freud avouait n’avoir que peu de choses à dire sur la beauté, autant les écrivains nous disent combien le côté ineffable, voire mystique, d’une expérience du beau se trouve pris d’avance dans une fiction, dans une intrigue qui se noue aux racines de la subjectivité. Genèse du récit, généalogie des pulsions: l’auteur reprend le fil des concepts psychanalytiques, et montre en quoi les silences de Freud, ses réticences mêmes, ouvrent une problématique, développée par Lacan, qui forme peut-être l’envers des esthétiques classiques. La notion d’une beauté tragique de l’entre-deux-morts, écran tendu sur la fascination du vide et de la mort, apparaît comme la voie royale donnant accès à la plus grande splendeur du texte en son inépuisable franchissement des limites.

Lire le sommaire

La beauté amère:
Fragments d’esthétiques: Barthes, Rousseau, Mishima, Broch…
Le sommaire

Introduction
Eclats

Chapitre I
Les pointes du jour
(Barthes, La Chambre claire)

Chapitre II
Le téton borgne et le point aveugle de la chair
(Les Confessions de Rousseau et Mishima)

Chapitre III
L’or et l’ombre
(Sur le Pavillon d’Or)

Chapitre IV
La beauté tragique et la , seconde mort  »
(La tragédie, de Mishima à Antigone)

Chapitre V .
Le jeu avec le feu
(Hermann Broch, La Mort de Virgile)

Conclusion
Eclairs
(Mishima avec Sade)

Notes

Beauté amère (La) – Jean-Michel Rabaté 1986
Paru en 1986
15 x 22 cm, 208 pages
ISBN 2.903528.66.7
16 €